22ème anniversaire de l’assassinat de Mgr Munzihirwa : L’Archidiocèse de Bukavu plaide la cause de sa béatification
30 octobre 2018
CECOS - CENCO (218 articles)
0 comments
Share

22ème anniversaire de l’assassinat de Mgr Munzihirwa : L’Archidiocèse de Bukavu plaide la cause de sa béatification

La phase diocésaine des enquêtes sur la cause de la béatification du feu Monseigneur Christophe Munzihirwa Mwene Ngabo, archevêque de Bukavu assassiné en 1996, a été clôturée après un travail de dur labeur. Cette annonce a été faite au cours d’une conférence tenue dans l’enceinte du Collège jésuite d’Alfajiri de Bukavu le lundi 29 octobre 2018 par le comité diocésain chargé du dossier et relayé par le site officiel de l’archidiocèse.

Selon cette même source, le document global de passation des enquêtes sur la cause de sa béatification sera présenté officiellement à S.E. Mgr l’Archevêque François Xavier Maroy dans les prochains jours pour l’achever à Rome.

A cette occasion, qui coïncide avec la clôture du mois des souvenirs, mois marial, et la commémoration du 22ème  anniversaire de l’assassinat de Mgr Munzihirwa : « l’Archidiocèse de Bukavu peut rendre grâce à Dieu d’avoir fourni tout le travail qui amène à clôturer la « phase diocésaine » de la cause de sa béatification. Tout le fruit de ce dur labeur sera acheminé sous pli fermé à Rome  et nous continuons à prier pour que cette phase romaine aboutisse effectivement à ce que l’Eglise le proclame Bienheureux », indique un communiqué de l’archidiocèse de Bukavu.

En rappel, le Serviteur de Dieu Mgr Munzihirwa est né en 1926 à Lukumbo à l’Est de la RDC et a été élevé à la dignité épiscopale comme évêque-coadjuteur pour le Diocèse de Kasongo dans le Maniema. Le 15 septembre 1993, il fut nommé Administrateur Apostolique de l’Archidiocèse de Bukavu, tout en restant Evêque de Kasongo. En avril-mai 1994, il participe à Rome au Synode spécial pour l’Afrique. A son retour, il reçut l’installation canonique comme archevêque de Bukavu le 26 juin 1994.

En outre, il sied aussi de le mentionner que Mgr Munzihirhwa  était connu pour son franc-parler  témoignant son  courage  et sa force  de dénoncer le mal, l’injustice  et l’occupation illégale du territoire congolais par les étrangers qui usaient de la violence.

Le 29 octobre 1996, était la prise de la ville de Bukavu par  les forces de l’AFDL (Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo) de Laurent-Désiré Kabila et Mgr  Christophe Munzihirwa, Archevêque de Bukavu, est abattu lors de cette prise de la ville par les rebelles de l’AFDL. Il était mort dans un dénuement total ! Les rues étaient désertes, les gens terrés dans leurs maisons et les cadavres gisaient un peu partout dans la ville.

Comme l’avait déclaré le Cardinal Joseph Tomko, envoyé spécial du Pape au Burundi en novembre 1996 : « Il est mort martyr comme il a vécu! Il était un Prophète ! L’Afrique, le Congo, les Grands Lacs et en particulier l’Archidiocèse de Bukavu ont perdu une perle précieuse. Ceux qui l’ont abattu répondront un jour devant le tribunal de l’histoire et de leur conscience ! Malheur à ceux qui pensent asseoir leur trône sur les tombes ».

 

 

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *