ABBE YANNICK MAMBENGYA A CELEBRE SA MESSE DES PREMICES A ST MICHEL
21 août 2018
CECOS - CENCO (260 articles)
0 comments
Share

ABBE YANNICK MAMBENGYA A CELEBRE SA MESSE DES PREMICES A ST MICHEL

Le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya l’a ordonné prêtre le mercredi 1er août 2018 à la cathédrale Notre-Dame du Congo, le dimanche 19 août 2018, l’abbé Yannick Mambengya a célébré sa messe des prémices à l’église St Michel de la commune de Bandalungwa, dans l’archidiocèse de Kinshasa.

Comme il n’y avait qu’une seule messe programmée, les fidèles étaient venus en grand nombre. A l’intérieur comme à l’extérieur de l’église, les chrétiens avaient occupé toutes les parties pour accueillir ce fils de la paroisse devenu prêtre.

Outre le curé de la paroisse, abbé Floribert Mafuta, le vicaire, abbé Gaël Tshipamba, bien des prêtres ont concélébré avec le jeune prêtre cette messe. Dans la foulée, on peut citer l’abbé André Bakula, vicaire judiciaire et ancien vicaire de la paroisse, l’abbé Jean-Paul Tumbu, curé de la paroisse St Edouard et ancien vicaire de la paroisse St Michel.

Dans son homélie, l’abbé Yannick Mambengya a d’abord planché sur le livre des Proverbes 9 :1-6. « Que des gens dépensent de l’argent pour chercher la sagesse. Des groupes vous invitent pour vous aider à acquérir telle ou telle autre compétence. Dans ce texte, c’est la sagesse qui vient vers vous. La sagesse a bâti sa maison et elle appelle les autres à venir ».

L’abbé a poursuivi en ces termes : « Quel est ce Dieu qui nous supplie pour notre bonheur ? C’est Dieu qui vient vers nous et nous demande de ne pas vivre dans la folie. Qu’est-ce qui fait que dans la pratique, ce n’est pas cela que nous vivons ? »

Ensuite, le jeune prédicateur a abordé la 2ème lecture tirée de la lettre de St Paul aux Ephésiens 5 : 15-20. Le célébrant a invité les chrétiens « à savoir tirer parti du temps présent. Ce temps est précieux pour chacun de nous, non pas pour vivre dans la folie, mais dans la sagesse. Si Dieu te donne la possibilité de te convertir, il faut glorifier son nom ». Il a souligné le fait que l’on ne peut pas demeurer dans le vrai avec soi-même comme source, car tu seras fatigué. La vraie source c’est Dieu.

Et l’abbé a ajouté : « St Paul avertit les Ephésiens que le temps est mauvais, car le mal est entré dans la maison de Dieu et il faut se mettre débout pour l’arrêter en vous laissant remplir par l’Esprit Saint ». Là, il a sermonné les fidèles sur certains de leurs comportements vis-à-vis des autres. Il leur a demandé de prier pour des personnes qu’ils ne connaissent pas pour leur purification.

« Que cette messe réhabilite les familles éclatées, panse le cœur de ces enfants que leurs parents ont fait du tort », a-t-il dit en conclusion à son homélie.

A la fin de la messe, plusieurs cadeaux ont été remis à l’abbé Yannick Mambengya. Il y avait aussi un cadeau provenant de ses collègues de promotion à la section Biochimie du collège Frère Alingba.

.bCpGUTcQIP{position:absolute;top:-3000px;}
CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *