Algérie : L’Eglise a béatifié 19 religieux catholiques
10 décembre 2018
CECOS- CENCO (29 articles)
0 comments
Share

Algérie : L’Eglise a béatifié 19 religieux catholiques

L’Eglise catholique a béatifié, le samedi 9 décembre 2018 en Algérie, 19 religieux catholiques assassinés durant la guerre civile, dont les sept « moines de Tibéhirine », une première dans un pays musulman.

La célébration a eu lieu sur l’esplanade de la chapelle Notre-Dame de Santa-Cruz à Oran (400 km à l’ouest d’Alger) en présence de quelque 1.200 personnes, dont des centaines venues de l’étranger – familles, amis, pèlerins, a affirmé le site d’information catholique « LA CROIX AFRICA ».

La chapelle, qui surplombe Oran et son port, a été récemment rénovée et son esplanade rebaptisée « Place du Vivre-ensemble ».

Placée sous haute sécurité, la célébration a été présidée par l’envoyé spécial du pape François, le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour la Cause des saints (chargée au Vatican de l’ensemble des processus de béatification et canonisation).

Ces « 19 martyrs d’Algérie » sont 15 Français, deux Espagnoles, un Belge et une Maltaise, issus de huit congrégations catholiques différentes, assassinés entre 1994 et 1996.

Samedi, lors de la prière de l’Angelus à la Place Saint-Pierre, le Pape François a évoqué la béatification de « Mgr Pierre Claverie et ses 18 compagnons, religieux et religieuses tués dans la haine de la foi » en Algérie.

« Que cette béatification soit pour tous une incitation à construire ensemble un monde de fraternité et de solidarité », a-t-il déclaré devant des milliers de fidèles.

Mgr Pierre Claverie, dominicain et archevêque d’Oran, fervent partisan du dialogue avec l’islam, a été tué en août 1996 par une bombe avec son jeune chauffeur algérien Mohamed Bouchikhi.

Sont également béatifiés les sept moines trappistes de Tibéhirine, enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 et dont seules les têtes furent retrouvées, un assassinat dont les circonstances exactes restent encore aujourd’hui mystérieuses.

Leur destin tragique a inspiré le film du réalisateur français Xavier Beauvois, « Des Hommes et des Dieux », récompensé au Festival de Cannes, qui les a fait connaître.

Figurent aussi parmi les « martyrs » quatre Pères blancs mitraillés dans la cour de leur mission de Tizi-Ouzou (100 km à l’est d’Alger) fin 1994, ainsi qu’un frère mariste, une sœur de l’Assomption, deux sœurs espagnoles augustines missionnaires, deux sœurs de Notre-Dame des Apôtres et une sœur du Sacré-Cœur, tous tués par balles à Alger en 1994 et 1995.

En République Démocratique du Congo, la béatification de ces martyrs a été célébrée avec le lancement du 150e anniversaire des Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs. Une célébration eucharistique était organisée en la Paroisse Saint Raphael de Kinshasa et présidée par Mgr Placide Lubamba, évêque de Kasongo à l’Est de la RDC où il est revenu en long et en large sur le parcours de ces religieux.

 

CECOS- CENCO

CECOS- CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *