ASSASSINAT DU CURE DE KICHANGA : « POURQUOI NOUS TUE-T-ON COMME DES BETES ? », S’INTERROGE L’EVEQUE DE GOMA
12 avril 2018
CECOS - CENCO (100 articles)
0 comments
Share

ASSASSINAT DU CURE DE KICHANGA : « POURQUOI NOUS TUE-T-ON COMME DES BETES ? », S’INTERROGE L’EVEQUE DE GOMA

L’Abbé Etienne Sengiyumva, curé de la Paroisse de Kichanga du diocèse de Goma a été lâchement abattu dimanche 8 avril à 15 heures sur son chemin de retour alors qu’il venait de partager un repas avec les fidèles. L’Evêque de Goma se dit chagriné par l’assassinat du curé prêtre qui intervient quelques jours seulement après le kidnapping puis la libération d’un autre curé à Karambi. Mgr Théophile Kaboyi Ruboneka demande au gouvernement de « renforcer la sécurité des personnes et de leurs biens ». En outre, il s’interroge sur la raison de la montée de l’insécurité qui touche même les serviteurs de Dieu.

« Il était dans son ministère…Il n’a jamais eu de problèmes avec personne. Il conseillait les chrétiens. Voilà, on l’assassine », a dit Mgr Kaboyi sous un ton ému.

Cette tragédie est intervenue après que l’Abbé Célestin Ngango de la paroisse de Karambi venait d’être libéré. La joie de sa libération s’est transformée en des pleurs, regrette ce prélat dans son message des condoléances rendu public l’avant midi de ce lundi 09 avril.

« Je voudrai présenter mes condoléances à tous les chrétiens catholiques et non catholiques du diocèse, à la famille biologique et à ses connaissances. Je regrette que mon prêtre soit assassiné par des groupes armés qui pullulent dans la zone », pleure le numéro un du diocèse de Goma.

L’Evêque de Goma regrette par ailleurs que son prêtre soit tué pour des raisons non connues alors qu’il exerçait son ministère. Il invite les fidèles à demeurer dans la prière et demande aux autorités de tout faire pour sécuriser les personnes et leurs biens. Surtout à Mweso, où un troisième prêtre vient d’être tué.

« C’est une nouvelle triste, très triste. Un prêtre qui exerçait son ministère de prêtre et qui est tué d’une manière brutale. Faisons-en sorte que nous puissions intensifier notre prière pour la paix dans cette région. Des morts, il y en a déjà trop, trop. Prions sans cesse… », peut-on retenir de son message.

Il appelle dans l’entretemps, les autorités à ramener la paix dans la zone de Mweso car l’abbé Etienne Sengiyumva est le troisième à être tué. « Nous devons tous nous entraider pour ramener la paix dans la région. On ne comprend pas comment on nous tue comme des bêtes. C’est choquant et je le condamne… », conclut Mgr Théophile Kaboyi.

Jack MALIRO KATSON/ Afriwave.com

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *