Ce qui porterait au soulèvement la population congolaise serait la publication des résultats non conformes à la vérité des urnes(CENCO)
7 janvier 2019
CECOS- CENCO (288 articles)
0 comments
Share

Ce qui porterait au soulèvement la population congolaise serait la publication des résultats non conformes à la vérité des urnes(CENCO)

Les élections présidentielles, législatives nationales et provinciales du décembre 2018 tant attendues en RDC ont finalement eu lieu le dimanche 30 décembre 2018. La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) étant au service de la vérité s’est engagée depuis 2006 dans « l’observation citoyenne » des élections pour le seul objectif de crédibiliser le processus électoral, de contribuer à la légitimation des institutions à mandat électif et à la stabilisation de la RDC, elle a aussi le devoir de rendre compte du travail de ses observations.

Cela étant, après le déroulement des élections du 30 décembre 2018, le Secrétaire Général de la CENCO, l’Abbé Donatien Nshole a rendu public le rapport de la commission de la CENCO mise en place, à travers son organe technique Justice et Paix Congo, une Mission d’Observation Electorale (MOE JPC/CENCO). Le but de cet organe est de promouvoir un processus électoral transparent et crédible, d’accroître la légitimité des institutions étatiques et de contribuer ainsi à la préservation de la paix et de la stabilité en République Démocratique du Congo. Cette Mission d’Observation Electorale est citoyenne.

Le contenu de ce rapport a fait l’objet des critiques et des divergences d’opinion. Certaines personnes de mauvaise foi l’ont utilisé pour discréditer, lancer des insultes à l’égard des évêques de la CENCO ou de l’abbé secrétaire général allant jusqu’à l’accuser de violer systématiquement les dispositions légales relatives à l’organisation des élections en RDC. D’autres, par contre, l’ont trouvé inoffensif et très rassurant pour la population.

«  Il est regrettable d’accuser la CENCO d’ « intoxiquer la population en préparant un soulèvement dont la CENCO sera seule responsable » et d’en faire un éventuel bouc émissaire », déplore  Mgr Marcel Utembi Tapa, archevêque de Kisangani et président de la CENCO, dans sa lettre répondant à celle du président de la CENI le 05 janvier 2019.

Mgr Utembi reconnait, par ailleurs que, la CENCO en tant qu’observateur est bien consciente des limites de ses compétences légales en matière électorale. Elle s’arrête à rendre compte de réalités constatées entre ce que prescrit la loi électorale et ce qui se passe sur terrain. Il appartient à la CENI de publier les résultats à l’issue des scrutins : «  Ce sont les irrégularités qui irriteraient la population,  et la plus grave qui pourrait porter le peuple congolais au soulèvement serait de publier les résultats, quoique provisoires, qui ne soient pas conformes à la vérité des urnes. De ce fait, s’il y a soulèvement de la population, il relèverait de la responsabilité de la CENI », a-t-il précisé

CECOS- CENCO

CECOS- CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *