Coronavirus: Lettre pastorale de Mgr Bodika aux Prêtres œuvrant dans le diocèse de Kikwit
18 mars 2020
CECOS - CENCO (299 articles)
0 comments
Share

Coronavirus: Lettre pastorale de Mgr Bodika aux Prêtres œuvrant dans le diocèse de Kikwit

Mgr Timothée Bodika, Evêque de Kikwit, a publié une lettre pastorale pour les prêtres de son diocèse à propos de la pandémie de Coronavirus. Voici son message dans son intégralité:

DIOCESE DE KIKWIT

Lettre pastorale aux Prêtres œuvrant dans le diocèse de Kikwit

« Pleurez avec ceux qui pleurent »
(Rm 12,15b)

Invitation à la prière pour soutenir les victimes du Covid-19

Chers confrères dans le sacerdoce ministériel,

Paix du Christ !

  1. Depuis le début de cette année 2020, alors que quelques jours avant nous nous échangions les vœux les meilleurs pour un avenir prospère, le monde fait face à une dangereuse épidémie du nouveau Coronavirus (Covid-19). Cette maladie dont l’épicentre a été localisé à Wuhan (en Chine) se propage avec fulgurance à travers d’autres parties du monde, voire dans notre pays à en croire les autorités étatiques, tue sans pitié et paralyse le fonctionnement normal de la vie et de différentes activités humaines.
  2. Cette surprenante « pandémie », ainsi déclarée à juste titre par l’OMS vers le début de ce mois, déstabilise les patients, dépasse les personnels soignants, les chercheurs ainsi que les décideurs de ce monde. Et les structures de santé – tant ordinaires que de fortune, sont mêmes débordées étant donné qu’elles ne sont plus à mesure d’assurer la prise en charge de toutes les personnes testées positives.
  3. Plusieurs pays ont ainsi interdit des rassemblements ou attroupements des personnes, certains agendas politiques ou socio-culturels ont été soit annulés soit reportés ou carrément supprimés, des écoles ont été fermées dans plusieurs pays très touchés jusqu’à nouvel ordre. Dans la foulée, certaines églises particulières ont suspendu des célébrations eucharistiques avec la participation des fidèles ainsi que d’autres offices religieux. Cela prendrait combien de temps ? Dieu seul sait.
  4. Par ailleurs, ce drame auquel le monde fait face, notre ville de Kikwit l’a déjà, d’une manière ou d’une autre, vécu en 1995 pendant l’épidémie provoquée par le virus mortel Ebola. Le monde entier avait le regard rivé vers notre population et des efforts ont été fournis afin d’éradiquer ce fléau. Toutefois, plusieurs familles ont été endeuillées et des effets collatéraux dont le traumatisme psychologique demeurent encore. Parmi les victimes, nous comptons six religieuses de la Congrégation des Sœurs des pauvres de Bergame. Voilà ce qui peut aujourd’hui motiver notre élan de solidarité envers toutes les victimes du coronavirus.
  5. Pour ce, je vous conjure de prier avec moi pour la paix au monde, la vrai paix, celle du Christ. Je fais mienne cette exhortation de saint Paul : « Pleurez avec ceux qui pleurent » (Rm 12,15b). Nous avons également l’obligation de prier pour les malades afin qu’ils obtiennent du Seigneur la guérison du corps et de l’âme. C’est ce que saint Jacques enseigne au peuple de Dieu en ces termes : « Quelqu’un parmi vous est-il malade ? Qu’il appelle les presbytres de l’Eglise et qu’ils prient sur lui après l’avoir oint d’huile au nom du Seigneur. La prière de foi sauvera le patient et le Seigneur le relèvera. S’il a commis des péchés, ils lui seront remis. Confessez donc vos péchés les uns aux autres et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris » (Jc 5,14-16).
  6. Dans les célébrations eucharistiques, tant que durera cette dangereuse épidémie et tout en accompagnant les malades de nos communautés respectives, ayez une pensée pieuse pour tous les malades, plus particulièrement pour les victimes de cette pandémie mortelle. Portez également dans vos prières le personnel soignant ainsi que les scientifiques du monde entier afin de conduire leurs recherches dans la vérité, le respect de la dignité humaine, pour la plus grande gloire de Dieu.
  7. Que par l’intercession de ses Servantes Sœur Floralba, Sœur Clarangela, Sœur Danielangela, Sœur Dinarosa, Sœur Annelvira et Sœur Vitarosa que la force de l’amour avait conduites au sacrifice suprême, le Seigneur protège son Peuple aux abois.
  8. Puisse la Vierge Marie, Notre Dame du perpétuel secours et Mère des Prêtres, vous accompagner en ce temps de Carême qui nous prépare à la célébration de la Pâques du Seigneur. Avec ma bénédiction apostolique !

Fait à Kikwit, le 17 mars 2020

Mgr Timothée BODIKA MANSIYAI, pss,

Evêque de Kikwit

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *