Diocèse de Butembo-Beni : Ouverture de l’année centenaire des religieux croisiers en RDC
17 septembre 2019
CECOS- CENCO (294 articles)
0 comments
Share

Diocèse de Butembo-Beni : Ouverture de l’année centenaire des religieux croisiers en RDC

Les chanoines réguliers de la Sainte Croix, qu’on appelle aussi les croisiers, ont lancé officiellement les activités marquant le centenaire de leur présence en République démocratique du Congo (RDC).

La célébration eucharistique ayant servi de cadre à ce coup d’envoi a été dite en l’église paroissiale Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Mulo au diocèse de Butembo-Beni à l’Est de la RDC, en la solennité de la Croix Glorieuse de Jésus-Christ, le samedi 14 septembre 2019. Elle a été présidée par Mgr Sikuli Paluku Melchisédech, évêque de Butembo-Beni et a connu la concélébration de Mgr Étienne Ung’eyowun, évêque de Bondo, dans la province du Bas-Uélé au Nord-Est de la RDC.

Dans sa prédication, l’ordinaire de Butembo-Beni a insisté sur la signification nouvelle de la croix qui jadis : « était un signe de malédiction et est devenue un instrument de bénédiction, de salut, de victoire. La croix nous rappelle l’amour de Dieu qu’il nous a faits découvrir en envoyant son fils qui nous a sauvés. L’amour de Dieu a transformé la croix en voie de la vie éternelle », a-t-il prêché.

Ordination sacerdotale et diaconale

L’ouverture de l’année centenaire a été marquée par l’ordination sacerdotale de 5 diacres et l’ordination diaconale de 6 frères croisiers. Plus de quatre-vingt prêtres ont concélébrée cette eucharistie avec messeigneurs Sikuli et Ung’eyowun, imposant ainsi les mains aux nouveaux prêtres croisiers : Philémon Kambale, Patience Mumbere, Hilaire Kambale, Anselme Lembusa et Séraphin Muhindo.

Brève historique des missionnaires croisiers en RDC

C’est au diocèse de Bondo que les missionnaires croisiers amorcèrent leur pastorale en décembre 1920. Mais en 1965, leur pastorale connut une grosse difficulté liée à l’insécurité : 27 prêtres croisiers et ceux d’autres congrégations furent tués par les rebelles  « Mulele », au côté d’autres civils. Massacres qui impactèrent négativement sur l’évangélisation à Bondo.

C’est ainsi que ces missionnaires demandèrent d’être accueillis par Mgr Emmanuel Kataliko, évêque de Butembo-Beni  en 1984, il leur accorda d’œuvrer dans son diocèse.

CECOS- CENCO

CECOS- CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *