Diocèse de Mbuji-Mayi : Mgr E-B Kasanda rappelle aux candidats catholiques que le fondement de tout pouvoir c’est le Service.
19 octobre 2018
CECOS - CENCO (121 articles)
0 comments
Share

Diocèse de Mbuji-Mayi : Mgr E-B Kasanda rappelle aux candidats catholiques que le fondement de tout pouvoir c’est le Service.

« Votre mission, c’est d’être les ministres et apôtres du temporel ». C’est en ces termes que l’évêque du diocèse de Mbuji-Mayi, Mgr Emmanuel-Bernard Kasanda Mulenga s’est adressé le 16 octobre 2018 aux catholiques candidats aux prochaines élections en République Démocratique du Congo. « Vous êtes appelés à être  le sel de la terre et  la lumière du monde (Mt 5,13-14), l’Eglise vous envoie imprégner le temporel de l’esprit évangélique », a-t-il exhorté en expliquant que cela voudrait dire qu’il faut « pénétrer et parfaire par l’esprit évangélique l’ordre temporel ».

Se basant sur les paroles du Christ tirées de Marc 9, 35: « Pour vous, rien de tel … Le plus grand sera le dernier et le serviteur de tous », le pasteur de l’Eglise de Mbuji-Mayi a rappelé que le fondement de tout pouvoir c’est le Service. « L’engagement démocratique, lisible en toile de fond de la Constitution de la République et de l’Accord politique de la Saint-Sylvestre, n’est pas uniquement une aspiration au changement des personnes au pouvoir, mais plutôt et surtout un besoin de changement de la « vision du pouvoir dans l’homme », a martelé Mgr Emmanuel Bernard Kasanda qui attends de ses fidèles « une campagne électorale exceptionnelle, dépourvue de violence, d’attaques réciproques, de tout propos  injurieux et démagogique ». Nous vous proposons l’intégralité de son adresse.

 

MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSEIGNEUR EMMANUEL-BERNARD KASANDA, ÉVÊQUE  DE MBUJI-MAYI, ADRESSE A SES FILS ET FILLES CATHOLIQUES CANDIDATS AUX  ÉCHÉANCES  ÉLECTORALES DU 23 DÉCEMBRE 2018

Mes bien Chers Fils et filles Catholiques Candidats aux élections présidentielles, législatives  nationales et provinciales prévues le 23 Décembre 2018,

C’est pour moi un honneur  et un devoir de Père de vous adresser un mot sur le processus électoral de 2018 qui se déroule dans un contexte particulièrement très difficile.

Comme vous le savez, et je le répète, notre Eglise n’a pas ses  candidats propres (GS 76). Mais, elle n’a que des fils et des Filles, toutes tendances confondues et d’obédiences diverses, qui se rangent aussi en ligne de bataille pour une compétition civique, à savoir : les Elections démocratiques.

Laissez-moi vous dire, mes chers Fils et Filles, que j’admire votre courage et surtout votre détermination à vous jeter  à l’eau, malgré les vagues… Certes, vouloir participer aux affaires publiques est un droit civil et politique.  Ce droit est  collé à votre état et à votre vocation en tant  que fidèles laïcs (GS 76).

Votre mission, c’est d’être les ministres et apôtres du temporel. Vous êtes appelés à être  « le sel de la terre et  la lumière du monde» (Mt 5,13-14), l’Eglise vous envoie « imprégner le temporel de l’esprit évangélique ».C’est-à-dire « pénétrer et parfaire par l’esprit évangélique l’ordre temporel ».

L’engagement démocratique, lisible en toile de fond de la Constitution de la République et de l’Accord politique de la Saint-Sylvestre, n’est pas uniquement une aspiration au changement des personnes au pouvoir, mais plutôt et surtout un besoin de changement de la « vision du pouvoir dans l’homme ». Le Christ n’a-t-il pas dit : « Pour vous, rien de tel … Le plus grand sera le dernier et le serviteur de tous » (Mc 9,35). Le fondement de tout pouvoir c’est le Service.

J’attends de vous une campagne électorale exceptionnelle, dépourvue de violence et d’attaques réciproques, dépourvue de tout propos  injurieux et démagogique.

Mon exhortation à votre intention se contient en ceci :

  • Redoublez de courage pour sauvegarder l’intégrité du processus ;
  • Marquez votre électorat par des projets de société sobres et réalistes ;
  • Que le clientélisme, le tribalisme et la corruption s’éloignent de vous ;
  • Revêtez l’esprit de tolérance et  de respect des autres ;
  • Ne perdez jamais de vue, que les élections sont une compétition : ou l’on perd, ou l’on gagne, alors proprement;
  • Soyez artisans de paix dans notre pays déjà injustement déchiré par des conflits.

Que  Notre Dame de l’Espérance, Patronne de notre Diocèse, intercède pour vous et pour notre pays !

 

Fait à Mbujimayi, le 16 Octobre 2018.

Avec ma bénédiction paternelle !

Mgr Emmanuel-Bernard KASANDA

Evêque de Mbujimayi

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *