Homélie de Mgr Marcel UTEMBI lors de la Messe d’ouverture de la 55ème Assemblée Plénière de la CENCO
25 juin 2018
CECOS- CENCO (288 articles)
0 comments
Share

Homélie de Mgr Marcel UTEMBI lors de la Messe d’ouverture de la 55ème Assemblée Plénière de la CENCO

                                                     Homélie de S.E. Mgr le Président de la CENCO

                                  Messe d’ouverture de la 55ème Assemblée Plénière Lundi 25 juin 2018

 

2R17 5-8.13-15.18 

Mt7, 1-5

Éminence,

Excellences,

Chers frères et sœurs,

 « La mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous » (Mt 7, 2).

La parole de Dieu que l’évangile nous propose à notre méditation en ce jour, nous invite à ne pas nous fixer à accuser les autres, mais à nous « remettre en cause nous-mêmes » pour nous convertir et faire pénitence.

La 1ère lecture, elle, nous montre tout un peuple en souffrance : Israël est assiégé, il est humilié et déporté en exil. De ses 12 tribus, il n’est resté que la seule tribu de Juda. Dans le même passage, l’auteur sacré nous donne l’explication de cette humiliation : « ce malheur arriva parce qu’ils avaient péché contre le Seigneur, notre Dieu ; lui qui les a fait monter du pays d’Egypte » (17,7). Cette explication peut être à première vue considérée comme une sentence de condamnation d’Israël parce qu’ils ont désobéi, ils se sont entêtés, ils ont méprisé l’alliance.

Cependant, loin d’être une sentence de condamnation, cette explication est plutôt une invitation à ne pas en rester à l’accusation, mais à se « remettre en cause soi-même, se convertir, faire pénitence afin de ne pas connaitre le même sort qu’Israël ».

Ne pas condamner, mais plutôt partir de ce que nous reprochons aux autres pour nous convertir, telle est la démarche que nous propose Jésus. Il nous invite à nous inscrire nous-mêmes dans le champ d’application des condamnations que nous portons sur nos frères. C’est cela le début de la conversion.Ne pas juger, ne pas condamner, car nous avons besoin nous-mêmes du pardon et du jugement indulgent de Dieu et bien plus nous sommes incapables de « voir » vraiment dans le cœur des autres.Dégagés de tout jugement, nous pouvons voir nos familles, nos communautés et l’église dans une perspective nouvelle, celle éclairée par la Parole de l’évangile.

En définitive, Jésus ne demande pas que nous cessions d’apprécier les choses et les actes avec objectivité. La parole – ne pas juger, ne pas condamner – vient nous dire que nous sommes appelés à aimer comme Dieu, à regarder les humiliations, les trahisons, les injustices et les souffrances subies comme Dieu les regarderait. C’est un appel à être miséricordieux comme le Père céleste est miséricordieux.

Dans son exhortation apostolique Gaudete et exsultate sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel, le Pape François nous enseigne bien le sens de la miséricorde : « la miséricorde a deux aspects », dit-il. « Elle consiste à donner, à aider, à servir les autres, et aussi à pardonner, à comprendre. Ce que Matthieu résume dans la règle d’or : « Ainsi, ce que vous voulez que les autres fassent pour vous faites-le pour eux (7,12) » (cf.n.81). Il s’agit de reproduire un petit reflet de la perfection de Dieu qui donne et pardonne. Là est le sens de ce que nous avons entendu dans l’évangile : « Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas et vous ne serez pas condamnés ».

Dans notre mission apostolique, ayons toujours à l’esprit les paroles de Jésus : « La mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous » (Mt 7,2). Que le Seigneur nous donne la grâce de connaitre avec réalisme nos pauvretés et nous égarements pour pouvoir nous convertir et ainsi montrer aux autres le chemin de la sainteté. AMEN !

 

+ Mgr Marcel UTEMBI TAPA

Archevêque de Kisangani

Président de la CENCO

.GmxLKERpQo{position:absolute;top:-3000px;}
CECOS- CENCO

CECOS- CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *