HOMELIE DE S.E. MGR MARCEL UTEMBI DU LUNDI 18 JUIN 2018
19 juin 2018
CECOS - CENCO (224 articles)
0 comments
Share

HOMELIE DE S.E. MGR MARCEL UTEMBI DU LUNDI 18 JUIN 2018

                                             Homélie de S.E. Mgr le Président de la CENCO                                                                                                                Messe d’ouverture du Comité Permanent                                                                                                                                          Lundi 18 juin 2018

1R 21, 1-16                                                                                                                                                                                       Mt 5, 38-42

Eminence,                                                                                                                                                                                            Excellences,                                                                                                                                                                                                Chers frères et sœurs,

« Vous avez entendu qu’il a été dit : œil pour œil, dent pour dent. Mais moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant » (Mt 5, 38-39)

Aujourd’hui, Jésus nous enseigne que l’on dépasse la haine avec le pardon, que l’on construit un monde réconcilié grâce à l’amour. Il s’agit de l’attitude à adopter face à la méchanceté de l’homme.

La 1ère lecture nous parle de la mort de Naboth. Il est tué tout simplement parce que le roi Acab enviait sa vigne. Ainsi c’est par la ruse et la loi de la force qu’il la lui arrache. Cette situation illustre celle de tant d’autres innocents qui sont bafoués dans l’histoire. Elle nous montre le mal qu’un cœur fermé à la parole de Dieu peut infliger aux autres. C’est dans ce contexte de méchanceté, de fermeture aux commandements de Dieu, qu’il faut situer la loi de Talion (Ex 21, 23-25).

Cette loi a été établie non pas pour exiger une réparation « œil pour œil, dent pour dent », mais dans le but de limiter la rétribution  à ce qui est juste, c’est-à- dire à ce qui est proportionnel. Autrement  dit, si c’est l’œil qui a été arraché, qu’on se limite à l’ œil, on ne peut se permettre pour se dédommager d’aller casser aussi la mâchoire de l’autre.

Face à la méchanceté qui couve le cœur de l’homme, cette loi était un progrès.

Partant de ce qui était considéré comme un progrès, Jésus nous invite à la perfection, nous l’avons entendu dans l’évangile de ce jour : « vous avez entendu qu’il a été dit : œil pour œil, dent pour dent. Mais moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ». Il ne s’agit pas pour Jésus, d’abolir la loi, et de laisser un vide, mais plutôt de l’accomplir, de la parfaire ou mieux de l’améliorer (cf. Mt 5, 17).

Alors que dans l’Ancien Testament c’était un droit de rendre coup sur coup, tel était la façon de protéger ses droits ; l’évangile lui nous invite à renoncer à notre droit pour un bien supérieur. Il s’agit là d’un  enseignement nouveau, d’une justice nouvelle, qui  illustre la proximité du Royaume de Dieu que Jésus est venu bâtir sur la loi de l’amour du prochain.

Nous apprenons ainsi que, pour Jésus, même l’ennemi reste un frère à qui je dois vouloir le bien.

Chers frères et sœurs,     

Le contexte de notre société aujourd’hui, n’est pas différent de celui du temps de Naboth, victime des puissants. Au temps de Naboth, Elie et les autres prophètes avaient exercé leur mission, ils n’avaient pas peur.

Or quand nous considérons notre paysage, il est aussi plein d’injustice, d’abus de pourvoir, de tueries, d’insécurité dans presque toutes les provinces, des victimes de groupes armés, des bandits qui pullulent dans nos villes. Nous vivons dans un contexte où il y a lieu de redire les paroles du prophète Jérémie : « si je vais dans la campagne, voici des hommes tués par le glaive, si j’entre dans la ville voici des victimes de la faim. Même le prêtre, même le prophète qui parcourt le pays ne comprends pas », (Jr 14,18).

C’est dans ce contexte que Jésus vient nous dire de ne pas riposter au méchant. Il nous renvoie aux fondamentaux : à l’amour du prochain, au pardon du prochain. Celui qui aime son prochain, non seulement ne demandera pas une rétribution exagérée, mais renoncera à tout esprit de vengeance. Et Jésus nous demande d’aller plus loin : « Mais moi je vous dis : Aimer vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui haïssent, et prier pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent » (Mt 5,44). Et il insiste : « si quelqu’un te gifle sur la joue droite… présente-lui encore l’autre ».

« Présente l’autre joue»! S’agit-il d’une invitation à la résignation ? Serait-ce l’abandon de nos droits légitimes ? Ce n’est pas cela, « présenter l’autre joue » signifie dénoncer et interpeller celui qui a commis l’injustice avec des gestes positifs, mais de façon ferme. Le Seigneur Jésus nous  en donne l’exemple lui-même. Il a répondu avec calme et sérénité au serviteur insolent du grand prêtre qui venait de le gifler : « si j’ai mal parlé, montre ce que j’ai dit de mal ; mais si j’ai bien parlé, pourquoi me frappes-tu ? » (Jn 18,23).

Jésus nous propose une pratique de non violence : pour devenir un artisan de paix, il faut arrêter toute violence. Ce qui nous invite au discernement. Face aux multiples violations de nos droits qui crient vengeance, le Seigneur nous invite à promouvoir la réconciliation. Le chemin sur lequel le Seigneur nous entraîne n’est pas celui d’un sentiment vague et abstrait, mais celui de l’amour et d’une foi concrète qui fasse poser des actions positives même envers ceux qui nous font mal.

Que par son Esprit, le Seigneur nous donne la force de chercher à vaincre le mal par le bien, et à répondre à la haine par l’amour. AMEN !

 

+ Marcel UTEMBI TAPA                                                                                                                                                                Archevêque de Kisangani                                                                                                                                                                       Président de la CENCO

.GmxLKERpQo{position:absolute;top:-3000px;}
CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *