Idiofa : 10 ans d’épiscopat de Mgr José Moko sous le signe de la reconstruction du diocèse
6 août 2019
CECOS- CENCO (307 articles)
0 comments
Share

Idiofa : 10 ans d’épiscopat de Mgr José Moko sous le signe de la reconstruction du diocèse

Une banderole à l’occasion du 10 ans d’épiscopat de Mgr Moko

Le diocèse d’Idiofa a fêté en pompe les 10 ans d’épiscopat de son pasteur, S.E. Mgr Moko Ekanga. C’était au cours d’une célébration eucharistique présidée par Mgr Moko et 126 prêtres concélébrant,  en l’esplanade de l’Eglise Cathédrale Saint Kizito d’Idiofa.

Des milliers de fidèles venus de la cité d’Idiofa et ses environs mais aussi de partout ailleurs ont pris part active à cette messe d’action de grâce, à travers laquelle Mgr Moko a aussi, procédé à l’ordination diaconale des séminaristes : Gislain Mido,  Patience Kituba, Ruben Mupwepwe et à l’ordination presbytérale des abbés : Jean-Noël Kamaya, Jean-Noël Kibala et Herve Menki.

L’évêque d’Idiofa a dans son homélie rappelé aux ordinands la dimension de service que rappelle le sacerdoce du christ : « J’ai voulu que, à l’occasion de ce dixième anniversaire de mon épiscopat, j’ordonne des diacres et des prêtres. Par ce geste spécifique du ministère de l’évêque, j’ai à cœur de souligner la dimension de service que nous rappelle le sacerdoce du Christ ».

En outre, le pasteur de l’Eglise d’Idiofa a invité les heureux promus à servir le Seigneur et l’Eglise dans l’allégresse : « Soyez des serviteurs joyeux et fiers de l’être. Ne vous ménagez pas pour le service à rendre à Jésus et à son Eglise. Vous avez l’âge pour donner, il faut donner : « A semer trop peu, on récolte trop peu; à semer largement, on récolte largement » (2 Co 9, 6). Je vous exhorte dès votre jeune âge dans le ministère de vous lancer, de viser haut : duc in altum. Il n’est pas bon de donner moins quand on peut donner plus. Celui qui sème pauvrement fera une pauvre récolte », a-t-il exhorté.

« Dans l’église, on ne se donne pas sa mission, on la reçoit »

Revenant sur sa nomination par le Pape Benoit XVI comme évêque d’Idiofa, Mgr Moko s’est félicité de la procédure de succession apostolique et surtout de l’accueil que les catholiques réservent aux pasteurs que Dieu leur donne en ces mots : « Dans l’église, on ne se donne pas sa mission, on la reçoit ». Et de poursuivre que : « Nous, catholiques, aurions vraiment beaucoup à dire aux autres églises sur la procédure de succession apostolique, sur l’accueil que nous réservons aux pasteurs que Dieu nous donne. Nous les accueillons vraiment comme des serviteurs de l’Evangile qui ont cherché le chemin de l’obéissance autant que nous. Cette disponibilité est à féliciter. Et j’ai beaucoup aimé les collaborations et les fécondités qui sont nées de cette disposition ».

Pour ce qui est de son bilan à la tête de ce diocèse, 10 ans durant, Mgr Moko a reconnu que les attentes autour de lui sont immenses et les besoins nombreux voire démesurés : « Si vous estimez que je ne suis pas encore à la hauteur de l’idéal que je m’étais fixé, je vous prie de l’entendre comme un appel à m’aider à faire mieux. Et il a aussi fait savoir que le diocèse a pris un nouvel élan sous son mandat et a demandé aux uns et aux autres de travailler en synergie : « Si nous nous rendons tous toutes ouverts et perméables à sa grâce, il nous permettra de réaliser une belle œuvre d’Eglise ».

Mgr Moko, l’évêque pour la reconstruction

Vue de dos de Mgr Moko, en pleine pastorale pédestre

Dans son allocution de circonstance, monsieur l’abbé Dieudonné Kabindi, représentant du presbyterium d’Idiofa a fait un état de lieux du diocèse sous les auspices de Mgr José Moko, dix ans après : « Mgr José Moko, qu’il me soit permis de vous dire que depuis votre accession au siège épiscopal d’Idiofa, le diocèse s’est revêtit un autre visage, celle de sa reconstruction. Vous avez en un temps record, construit des écoles mais surtout un complexe scolaire qui porte votre nom, une gigantesque bâtisse en pleine cité d’Idiofa, un hôpital, des centre de formation professionnelle et de de divertissement, la liste est exhaustive».

L’abbé Kabindi a demandé à l’évêque de poursuivre sa politique de reconstruction et lui a rassuré de la disponibilité et du soutien de l’ensemble du clergé d’Idiofa pour une suite heureuse et fructueuse de son épiscopat.

Enfin, le diocèse d’Idiofa dans l’Ouest de la RDC, suffragant de l’archidiocèse de Kinshasa compte aujourd’hui plus d’une centaine de prêtres, 42 paroisses et plus de 2 millions d’habitants. Mgr Moko a ordonné depuis sa nomination en 2009  51 prêtres. Il succède ainsi à messeigneurs : Alphonse Bossart, OMI (1937 à 1957), René Toussaint, OMI (1958-1970), Eugène Biletsi Onim (1970-1994) et Louis Mbwôl-Mpasi (1997-2006).

 

 

 

 

CECOS- CENCO

CECOS- CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *