Jubilé d’argent du Père Michel Ekonzo, curé de Notre Dame Fatima
23 avril 2018
CECOS - CENCO (121 articles)
0 comments
Share

Jubilé d’argent du Père Michel Ekonzo, curé de Notre Dame Fatima

La paroisse Notre Dame de Fatima a vibré samedi 21 avril 2018 au rythme de 25 ans de vie sacerdotale de son pasteur, le père Michel Ekonzo Ekwalanga, dont 10 ans passés comme curé de cette paroisse située au centre-ville de Kinshasa.

Tout a commencé par une messe d’actions de grâce présidée par Monseigneur Ernest Ngboko, évêque de Lisala, qu’entouraient Mgr Louis Kinga (évêque émérite de Lisala) et plusieurs prêtres. Cette célébration eucharistique à laquelle de nombreux fidèles ont participé est intervenue après la bénédiction du nouveau complexe paroissial par Monseigneur Edouard Kisonga, évêque auxiliaire et représentant de l’archevêque de Kinshasa, Laurent Cardinal Monsengwo.

Dans son homélie axée sur les textes bibliques du dimanche du Bon Pasteur (Jean 10, 11-18), le père Michel Ekonzo a évoqué le psaume 115(116), 12-14 : « Comment rendrai-je au Seigneur tous ses bienfaits envers moi ? J’élèverai la coupe du salut et j’invoquerai le nom du Seigneur. J’accomplirai mes vœux envers le Seigneur, en présence de tout son peuple ». Le curé de Notre Dame de Fatima a ensuite présenté Jésus-Christ comme l’unique Bon Pasteur qui connaît ses brebis et que les brebis connaissent. Pour le salut de ses brebis, le Bon Berger n’hésite pas à donner sa vie. Son amour pour ses brebis est tellement grand que le Bon Pasteur prend d’énormes risques qu’un mercenaire ne peut oser prendre. Il prend soin de chacune d’elles car toutes ont du prix à ses yeux.

Le curé jubilaire a demandé à ses paroissiens de prier pour lui afin que sa vie soit un don pour ceux que le Seigneur lui confie et qu’il accomplisse son ministère suivant sa devise sacerdotale : « Que tous soient un ! ».

Originaire de l’actuelle province de Mongala, précisément du chef-lieu Lisala où il fut nommé par Mgr Louis Kinga, pour la première fois, curé de la nouvelle paroisse Bienheureux Isidore Bakanja, le père Michel Ekonzo a 35 années de vie religieuse dont 25 comme prêtre missionnaire de la Congrégation du Cœur Immaculé de Marie (CICM), communément appelée « Les Pères de Scheut ».

15 ans après son ordination sacerdotale le 21 Avril 1993 en Flandres au Royaume de Belgique, il est nommé par le Cardinal archevêque métropolitain de Kinshasa comme curé de la paroisse Notre-Dame de Fatima. Il est le premier prêtre noir à occuper cette fonction dans cette paroisse. A l’époque, certains paroissiens de Fatima perplexes n’avaient pas dissimulé leur scepticisme vis-à-vis du nouveau curé, après avoir vécu avec des curés blancs depuis la création de cette paroisse en 1954. « L’élection d’un président noir aux USA ayant coïncidé avec l’arrivée du curé Michel Ekonzo en 2008, certains paroissiens n’ont pas hésité à le surnommer Obama, sans doute à cause de la couleur de sa peau. Peu de gens croyaient en sa longévité au sein de cette paroisse…», a déclaré dans son témoignage le couple Kusukila, président de la commission paroissiale de la famille.

Pour sa part, le supérieur provincial des pères scheutistes, le père Louis Ngoy a loué la sollicitude et la serviabilité de son confrère et collaborateur, le père Michel Ekonzo. Enfin, le curé de Notre Dame de Fatima a pris la parole pour remercier ses parents, son père déjà décédé et sa mère encore vivante et présente lors de la célébration eucharistique, ses encadreurs, ses confrères jubilaires, ses invités ainsi que toute la communauté paroissiale de Notre Dame de Fatima. Tout s’est terminé par une grande fête à laquelle tous étaient conviés et au cours de laquelle des présents ont été remis au curé jubilaire.

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *