Kinshasa : Mgr Fridolin Ambongo inaugure son cardinalat en exprimant sa proximité aux pauvres et aux plus petits
18 novembre 2019
CECOS- CENCO (306 articles)
0 comments
Share

Kinshasa : Mgr Fridolin Ambongo inaugure son cardinalat en exprimant sa proximité aux pauvres et aux plus petits

L’archevêque métropolitain de Kinshasa, Son éminence Fridolin Cardinal Ambongo, a célébré une messe d’action de grâce, à l’occasion de son accueil comme 4ème Cardinal de l’Eglise-famille de Dieu en RD Congo, le dimanche 17 Novembre 2019 au stade des Martyrs de la pentecôte de Kinshasa.

Au cours de cette célébration eucharistique, l’archevêque de Kinshasa a exprimé sa proximité aux pauvres et sa reconnaissance à Dieu pour son élévation à la dignité cardinalice, ce malgré sa fragilité humaine en ces mots : « En ce 33ème dimanche du temps ordinaire, journée consacrée aux pauvres. Journée mondiale des pauvres, nous sommes rassemblés pour écouter la parole de Dieu et rendre grâce au Seigneur pour ses merveilles. Dans son infinie bonté et sans aucun mérite de ma part, il m’a élevé à la dignité cardinalice, que son nom soit glorifié à jamais », a-t-il déclaré.

L’archevêque de Kinshasa a aussi  reconnu que le cardinalat est « certes un honneur mais  beaucoup plus une charge, une responsabilité et une mission lourde et délicate qui déborde le seul cadre de la République Démocratique du Congo, le cardinal étant le conseiller privilégié du Saint Père pour le gouvernement de l’Eglise universelle, à ce titre, il est aussi le grand conseiller de la République, pour son pays et son peuple. Je compte donc sur vos soutiens, vos prières pour bien accomplir cette mission ».

Se focalisant sur la liturgie du jour, le Cardinal Fridolin Ambongo est longuement revenu sur les propos du prophète Malachie relatifs à l’arrogance. Pour l’archevêque de Kinshasa, les arrogants marchent sur les petits et  sur les pauvres qui sont devenus leur marchepied, ils exploitent les petits, les travailleurs comme ils veulent : « En venant parmi nous, le Seigneur s’engage donc à faire disparaitre du milieu de nous toutes formes d’injustice causée par les arrogants, Dieu se met du côté des pauvres, des exclus et des exploités. En d’autres termes, la venue de Dieu dans notre monde engendre la fraternité mise en mal par les arrogants », a exhorté le Cardinal Ambongo.

S’agissant de l’évangile qui a annoncé la destruction du temple de Jérusalem, l’officiant du jour  a invité le peuple congolais à garder espoir pour un Congo nouveau et meilleur malgré les vicissitudes et  les difficultés du moment car la fin du règne des arrogants est symbolisé dans l’évangile par la destruction du temple : « Ce que vous contemplez, dit Jésus, les jours viendront, il n’en restera que pierre sur pierre tout sera détruit (Luc 21,6).

Par ailleurs, le Cardinal Fridolin Ambongo a, exprimé ses préoccupations sur quelques sujets tels que le projet de gratuité de l’enseignement de base, la situation sécuritaire et sanitaire dans la partie Est de la RDC, avec la maladie à virus Ebola qui continue à faire des victimes. Le prélat catholique a fustigé la présence des armées étrangères sur le sol congolais : « Nous pensons avec beaucoup de soucis et angoisse dans le cœur à la situation qui prévaut actuellement et de façon particulière dans les hauts plateaux de Fizi et d’Uvira où se servant et animant des conflits entre nos communautés, des troupes armées parfois étrangères se battent sur notre sol, sur notre territoire jetant des populations qui ont toujours vécus ensemble. Les informations qui parviennent de ce côté-là donnent l’impression que certains d’entre nous prendraient plaisir à vivre éternellement dans le conflit alors que vivre en paix avec les autres, est la nature intrinsèque de l’être humain ».

Le pasteur de Kinshasa a, en outre, alerté sur l’urgence humanitaire dans la partie Nord du pays, causé par les inondations de la rivière Ubangi et causant plus de 30 000 sans-abris.

Quelques allocutions ont été enregistrées notamment, le mot des félicitations de Mgr Marcel Utembi, Archevêque de Kisangani et Président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), du Nonce Apostolique en RD Congo et enfin du Président de la République, Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi, qui a pris part personnellement à cette messe au stade des Martyrs.

Un fait particulier a marqué cette messe et a suscité la joie immense des fidèles catholiques, venus de partout, la présence du Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque émérite de Kinshasa et de plus d’une dizaine des évêques membres de la CENCO ainsi que deux évêques, venus de l’autre rive du Congo, rendre grâce à Dieu pour l’élévation à la dignité cardinalice de Mgr Ambongo.

 

 

 

 

 

 

CECOS- CENCO

CECOS- CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *