LA CENCO ET LA MONUSCO ONT ECHANGE SUR LA SITUATION ACTUELLE DU PAYS
22 février 2018
CECOS - CENCO (197 articles)
0 comments
Share

LA CENCO ET LA MONUSCO ONT ECHANGE SUR LA SITUATION ACTUELLE DU PAYS

Dans le cadre de sa mission de rapprocher les uns et les autres pour la réussite du processus électoral auquel elle tient à être un processus de stabilité, Mme Leila Zerrougui a pensé qu’écouter la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) était important à ce moment, vu le rôle de la CENCO dans ce processus. Elle reconnaît que son mandat est lié à l’Accord du 31 décembre 2016, au regard de la résolution 2348,  a dit l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO, à l’issue de la rencontre entre la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU et la présidence de la CENCO, le mercredi 21 février 2018, au centre Caritas-Congo, à Kinshasa-Gombe.

Les Evêques ont assuré la représentante spéciale de leur collaboration, a souligné l’abbé Nshole.

La représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU, Mme Leila Zerrougui, s’est entretenue avec Mgr Marcel Utembi, archevêque de Kisangani, Mgr Fridolin Ambongo, archevêque coadjuteur de Kinshasa, respectivement président et vice-président de la CENCO. Ces derniers avaient à leur côté le secrétaire général de la CENCO.

Répondant à la question de la presse, Mme Leila Zerrougui a déclaré qu’elle était venue échanger avec les Evêques, les remercier pour le communiqué qu’ils ont sorti pour me souhaiter la bienvenue dans votre pays, et surtout insister pour l’importance du rôle de tout le monde, de mon rôle comme facilitateur, rapprocher les points de vue pour faire en sorte que le processus que nous essayons de mener tous à bien, la tenue des élections le 23 décembre 2018, le travail qui se prépare, chacun apporte sa contribution pour que ça se fasse, que ça soit un processus qui construit la stabilité, la paix, qui renforce les institutions de la RDC.

Elle a souligné qu’elle a eu le soutien et les encouragements de la CENCO pour s’assurer qu’on travaillera ensemble, qu’on se concertera, car un facilitateur a besoin de communiquer avec toutes les parties.

Dans un communiqué daté du 13 février 2018, dans lequel la CENCO saluait l’arrivée de Leila Zerrougui à la tête de la MONUSCO et lui souhaitait un fructueux mandat, la Conférence épiscopale écrivait qu’elle était disposée à collaborer avec la MONUSCO dans la mesure du possible.

La collaboration entre la CENCO et la MONUSCO, comme on peut le constater, se porte bien.

 

 

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *