LA COMMISSION EPISCOPALE POUR LA DOCTRINE DE LA FOI POURSUIT LA REDACTION DU CATECHISME NATIONAL INCULTURE
2 février 2018
CECOS - CENCO (197 articles)
0 comments
Share

LA COMMISSION EPISCOPALE POUR LA DOCTRINE DE LA FOI POURSUIT LA REDACTION DU CATECHISME NATIONAL INCULTURE

Un groupe travaillant au centre Theresianum

Inculturation du Catéchisme de l’Eglise Catholique, voilà le défi majeur qui constitue le travail de la Commission Episcopale pour la Doctrine de la Foi pour cette année 2018 et l’année 2019. En effet, dans le cadre de la contextualisation du message évangélique, et en communion avec l’Eglise universelle, les Evêques membres de la CENCO ont demandé à la Commission Episcopale pour la Doctrine de la Foi de relire le Catéchisme de l’Eglise Catholique dans un contexte propre à l’Eglise-Famille de Dieu en RD Congo. Ce travail n’a pas commencé aujourd’hui : le texte fondateur qui met en place les grandes lignes de l’esprit dans lequel il doit être rédigé date de l’année 2005. Autrement dit, l’équipe actuelle d’experts rentre dans le cadre d’un long processus de rédaction où elle apparaît à l’étape finale pour un travail de parachèvement.

Le Catéchisme de l’Eglise Catholique est structuré en quatre parties :

  1. La profession de la foi (le credo) ;
  2. Les sacrements ;
  3. L’agir chrétien (les dix commandements) ;
  4. La prière chrétienne.

Sur ces quatre parties, seule la dernière, consacrée à la prière chrétienne et qui fut confiée aux Filles de Saint Paul, a déjà été amendée et approuvée par nos Pères les Evêques. Il reste les trois premières parties. Il revient donc à l’équipe actuelle de rédaction de faire renaître en nous-mêmes, peuple Congolais, ce qui est dit de Dieu et de sa révélation à l’humain dans les trois premières parties du Catéchisme de l’Eglise Catholique. De ce fait, elle est constituée de trois groupes comprenant chacun sept personnes de statuts différents et de compétences diverses. Les membres de ces groupes se réunissent à des dates précises selon leurs convenances.

Les membres du groupe I se sont retrouvés le week-end 13-14 février 2018 au centre Theresianum des Pères Carmes à Kintambo, puis le mercredi 17 janvier 2018 au Centre Interdiocésain de Kinshasa. A en croire le Secrétaire de la Commission, l’Abbé Théodore Kalenda, les résultats obtenus au terme de ces trois journées de travail sont satisfaisants.

Les membres des deux autres groupes (II et III) se retrouveront séparément à partir de demain samedi 03 février 2018 au Centre Theresianum de Kintambo où ils resteront jusque le dimanche 04 février 2018, l’objectif étant de mettre pleinement à profit le temps mis à leur disposition pour travailler sur les ébauches servant de premières moutures.

La Commission Episcopale pour la Doctrine de la Foi que préside Son Excellence Mgr Pierre-Célestin Tshitoko, Evêque de Luebo, est donc à pied d’œuvre sur ce projet colossal qui ne devra pas perdre l’originalité et les éléments essentiels du christianisme. Selon le Secrétaire de la Commission, l’Abbé Théodore Kalenda, à la différence des années précédentes, le travail se fait cette fois-ci en réclusion. Il s’agit là d’une stratégie qui, d’après les prévisions établies, a-t-il estimé, fait naître l’espoir de voir le bout du tunnel au courant de l’année 2019.

 

 

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *