LA SERVANTE DES PAUVRES-CANOSSIENNE ANNE MARIE ITINDI A SOUFFLE SUR SES 25 BOUGIES DE VIE RELIGIEUSE
19 mars 2018
CECOS - CENCO (107 articles)
0 comments
Share

LA SERVANTE DES PAUVRES-CANOSSIENNE ANNE MARIE ITINDI A SOUFFLE SUR SES 25 BOUGIES DE VIE RELIGIEUSE

Dieu Père, qui m’as consacrée à Toi par le baptême et m’as appelée à suivre le Christ de plus près, moi Anne Marie Itindi, mue par la grâce de l’Esprit-Saint, confiante dans l’intercession de Marie, Mère de la Charité au pied de la Croix et de la Fondatrice Sr. Madeleine de Canossa, avec la ferme volonté de m’en remettre à Toi dans les mains de la Mère Provinciale, je renouvelle pour toute la vie le vœu de Chasteté, de Pauvreté, d’Obéissance selon la Règle de vie des Filles de la Charité Servantes des Pauvres, je me confie de tout cœur à cette Famille religieuse pour tendre, dans l’humilité, à la perfection de la Charité, selon le Divin Modèle, Jésus Crucifié pour Ta gloire, au service de l’Eglise pour le bien de mes frères et de mes sœurs, particulièrement des plus pauvres.  Ces mots sont de la sœur Anne Marie Itindi de la congrégation des Filles de la Charité servantes des pauvres-canossiennes de la Province Ste Joséphine Bakhita. Elle les a prononcés le samedi 17 mars 2018 à l’église St Dominique de Limete, où une messe d’action de grâce a été dite pour ses 25 ans de vie religieuse.

Des religieuses, de membres de famille de la sœur, des amis et connaissances ont rehaussé de leur présence cette célébration eucharistique.

Le père serviteur des pauvres Guy-Claude Kiniangi, qui a célébré la messe, a, dans son homélie, exhorté la sœur comme St Paul l’avait fait avec Timothée (1 Timothée 4, 12-16). « Que personne ne méprise ta jeunesse, mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en amour, en foi, en pureté ». Le célébrant a déclaré à la sœur que cette lettre était écrite pour elle aujourd’hui.

Rappelant les propos du pape Paul VI qui avait dit que le monde a plus besoin de témoins que des maîtres, l’officiant a exhorté la sœur en lui conseillant que « selon  sa congrégation, qu’à travers son sourire, son service, que l’on sente que l’on est aimé du Christ ». Chaque jour, tournez-vous vers votre but, celui d’atteindre toux ceux qui ont besoin de voir le Christ, a dit le prêtre.

Après la messe, un cocktail a été offert aux invités dans la salle bibliothécaire du couvent des Pères dominicains. Dans son mot de circonstance, la sœur Anne Marie Itindi a affirmé : J’ai du moins compris que sans l’expérience avec le Christ je ne suis rien. Ainsi cette expérience personnelle de l’avoir entendu, vu, touché et contemplé me mets dans l’attitude de gratitude pour ce que le Seigneur a fait pour moi durant ces 25 ans de la vie consacrée au sein de la famille des Filles de la Charité Servantes des pauvres dites Canossiennes. De prime abord, je remercie le Seigneur car il a daigné faire de moi sa servante malgré ma petitesse pour que je fasse aimer et connaître Jésus-Christ.

Signalons que durant ses 25 ans de vie religieuse, la sœur Itindi a travaillé pendant 23 ans au pays, surtout dans le diocèse d’Isiro-Niangara, et deux ans au Malawi d’où elle est venue pour fêter avec les siens.

Jean-René Bompolonga

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *