LE DIOCESE DE BOMA A PRIE POUR LA PAIX EN RDC ET MARCHE PACIFIQUEMENT
1 mars 2018
CECOS - CENCO (102 articles)
0 comments
Share

LE DIOCESE DE BOMA A PRIE POUR LA PAIX EN RDC ET MARCHE PACIFIQUEMENT

En écho à l’appel de Sa Sainteté le Pape François invitant les chrétiens catholiques et les hommes de bonne volonté à la prière pour la paix au Sud Soudan et en RD Congo, notre pays, les laïcs catholiques de la RD Congo, regroupés au sein du Conseil de l’Apostolat des Laïcs Catholiques du Congo (CALCC), ont décidé de programmer dans les diocèses catholiques du Congo un triduum de prière; celui-ci a commencé le vendredi 23-02-2018, en union avec le Pape, par le jeûne et la prière de repentance suivis de la confession du samedi 24-02-2018 et se clôturant le 25-02-2018 par une marche pacifique de prière et de pénitence pour la paix dans les aires paroissiales.

En ce qui concerne le diocèse de Boma, le Conseil diocésain de CALCC a relayé les dispositions nationales et a pensé à organiser une marche pacifique sur des itinéraires bien précis dans les aires paroissiales en évitant, autant que faire se peut, les places populeuses et les points « chauds » de la ville. Mais, pour sécuriser les itinéraires, assez courts d’ailleurs, ils ont eu à écrire à l’Autorité urbaine, Madame la Maire de Boma, pour se conformer à la Constitution en son article 26. Ladite lettre, signée le 21-02-2018, n’a pas été réceptionnée à la Mairie où le Président de CALCC diocésain s’était rendu la déposer en personne.

Le Maire de la Ville lui a fait dire d’aller l’attendre à l’évêché pour qu’ils puissent en discuter avec l’Évêque de Boma ensemble. À la plus grande surprise, c’est le Conseil de sécurité de la ville qui a débarqué au complet à l’évêché où il a été reçu par Mgr le Vicaire Général, le Père évêque  étant déjà parti pour Kinshasa pour une réunion.

En gros, le Conseil de sécurité, n’ayant même pas pris la peine de lire la lettre a farouchement repoussé toute idée d’une marche dans la ville de Boma. Il a même nié l’existence antérieure du CALCC, le qualifiant d’une structure ad hoc créée de toute pièce par les laïcs de Boma pour perturber l’ordre dans la ville et entraîner les bomatraciens à une marche qui ne pouvait se solder que par mort d’hommes.

Pire encore, la ville a mis les services de I’ANR aux trousses du Professeur Julien Sorel Nyimi Phanzu et de deux autres membres du CALCC respectivement président de CALCC au diocèse et membres. Jusqu’à présent, le Président et les deux autres membres ciblés par la ville se sentent en insécurité dans la ville de Boma aussi longtemps que le «mandat » contre eux n’a pas encore été levé.

Quoiqu’il en soit, le CALCC diocésain de Boma a fait preuve du respect et de l’autorité urbaine de la ville et de la procédure en la matière. Avec le refus de réceptionner le courrier, le CALCC a noté le refus de sécuriser ses itinéraires primitifs ; il n’a pas démissionné, il organisé la marche pacifique à l’intérieur des enceintes des paroisses et non sur les voies publiques, emboîtant le pas à l’option retenue par le diocèse de Matadi.

L »impressionnant dispositif sécuritaire mis en place pour contraindre les fidèles catholiques à ne pas sortir sur les voies publiques s’est avéré inutile et superflu. Bref, pour emboîter le pas au mouvement « marche pacifique » de plus en plus grandissant réclamant la mise en œuvre correcte de l’Accord du 31 décembre 2016, dit Accord de la Saint Sylvestre du Centre Interdiocésain, le Comité diocésain de CALCC de Boma a lancé une invitation à tous les chrétiens catholiques, de toutes les paroisses de Boma, en leur demandant ce qui suit : organiser, pour le dimanche 25 février 2018, une seule messe dans toutes les paroisses de Boma de 8h00′ à 11h00′. Après les annonces, une marche pacifique de l’Église à la grotte, aux sons des cloches, prières et chants ; à la grotte, avant la bénédiction finale, réciter le Catena et la prière de saint François d’Assise sur la paix. C’est ce qui a été fait.

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *