Le synode pour l’Amazonie se tient à Rome du 6 au 27 octobre 2019
9 octobre 2019
CECOS - CENCO (55 articles)
0 comments
Share

Le synode pour l’Amazonie se tient à Rome du 6 au 27 octobre 2019

Le pape François a ouvert le synode pour l’Amazonie le dimanche 6 octobre par une messe à la basilique Saint-Pierre. Ce synode abordera les points relatifs à la culture amazonienne, l’environnement, etc.

185 pères synodaux, dont 113 venus de la région Amazonienne, ainsi qu’une centaine d’experts et des invités spéciaux vont se réunir pour échanger sur les problématiques qui touchent à la forêt vierge et ses habitants, dans le but de dégager de « nouveaux chemins pour l’Eglise et pour une écologie intégrale ».

Face à la situation de l’Amazonie, le pape François souhaite que l’Eglise propose une réponse audacieuse.

Le 7 octobre, les membres ont procédé aux élections des membres de la commission qui devra élaborer le document final et des membres de la commission pour l’information.

Les pères synodaux ont ensuite débuté leur intervention en mettant un pont entre le synode sur les jeunes qui s’est déroulé à Rome en 2018 et celui sur l’Amazonie. Les intervenants ont montré que de nos jours, les jeunes sont de plus en plus intéressés par l’écologie ; ils peuvent de ce fait, pousser l’Eglise à être prophétique sur ce sujet, en construisant une relation avec le monde créé qui ne s’inscrive plus dans une logique de prédation, mais d’attention aux souffrances de la planète. Le dialogue œcuménique et interreligieux peut aussi se cristalliser autour de ces enjeux universels, qui représentent une question de vie ou de mort pour l’homme et pour la planète, et nécessitent un juste discernement afin que l’engagement des jeunes pour la sauvegarde de la planète ne soit pas seulement un slogan.

Certains pères synodaux ont appelé à la protection des eaux souterraines contre la contamination chimique issue des activités des multinationales. Les activités minières industrielles massives ont été mentionnées dans plusieurs discours de cette Assemblée, insistant sur les abus commis par certaines entreprises qui ont des graves conséquences pour les peuples indigènes.

Les membres se sont également penchés sur la question du climat « dont les changements faussent la Création ». « Le climat est un bien mondial qui doit être protégé et préservé pour les générations futures ».

Les travaux vont se poursuivre jusque vers la fin du mois d’octobre 2019 avec pour objectifs de dégager des pistes d’évangélisation adaptées pour cette contrée.

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *