L’EGLISE CATHOLIQUE EN AFRIQUE DU SUD REND HOMMAGE A WINNIE MANDELA
5 avril 2018
CECOS - CENCO (218 articles)
0 comments
Share

L’EGLISE CATHOLIQUE EN AFRIQUE DU SUD REND HOMMAGE A WINNIE MANDELA

Figure de la lutte anti apartheid, ex-épouse de Nelson Mandela, Winnie Mandela a marqué l’histoire de son pays. Elle est décédée le lundi 02 avril 2018 à l’hôpital Milpark de Johannesburg en Afrique du Sud, à l’âge de 81 ans, des suites « d’une longue maladie ». Après sa mort, elle a reçu les hommages de son parti l’ANC (l’African Nation Congress) et des Sud Africains. La Conférence épiscopale sud-africaine souligne qu’elle est une « figure majeure dans la lutte pour une Afrique du Sud libre et démocratique ».

Après l’annonce de sa mort, le président sud-africain, Cyril Ramaphosa,  a salué en elle, une « voix du défi et de la résistance ». Un hommage officiel lui sera rendu le 14 avril à Soweto ; il sera précédé par une cérémonie religieuse le 11 avril 2018.

La Conférence épiscopale sud-africaine a, de son côté, rendu hommage à la matriarche qui, à ses yeux, a incarné pendant plus de 50 ans « une figure majeure dans la lutte pour une Afrique du Sud libre et démocratique ». Malgré certaines de ses prises de positions radicales, les évêques estiment qu’ « elle reste une source d’inspiration pour de nombreuses femmes noires ».

L’histoire de Winnie Mandela est étroitement liée à la lutte pour une « Afrique du Sud libre et démocratique ». Pendant que son mari était en prison, elle a résisté aux persécutions du régime raciste et devenue l’égérie de la lutte anti-apartheid. Elle a connu des attaques à la bombe, des pressions incessantes de tous genres.

La libération de Nelson Mandela en 1990, après 27 ans d’emprisonnement, a fait voir clairement le rôle qu’elle devait jouer dans la nouvelle Afrique du Sud. Cependant, son image va être ternie par ses positions très radicales et ses appels à la violence.

Elle sera reconnue coupable de complicité dans l’enlèvement d’un adolescent, soupçonné d’être un agent du régime blanc et tué par ses gardes du corps. Pendant ce temps, le couple se déchire et le divorce est prononcé en 1996.

L’une de ses dernières apparitions publiques remonte à la dernière conférence de l’ANC en décembre 2017 à Johannesburg. L’Eglise catholique sud-africaine lui rend hommage et prie pour le repos de son âme.

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *