Les Evêques de la Province ecclésiastique de Kisangani préconisent la promotion d’une justice conforme à la vérité
16 mars 2020
CECOS - CENCO (299 articles)
0 comments
Share

Les Evêques de la Province ecclésiastique de Kisangani préconisent la promotion d’une justice conforme à la vérité

 

COMMUNIQUE DE PRESSE A L’ISSUE DE LA REUNION DE L’ASSEMBLEE EPISCOPALE PROVINCIALE DE KISANGANI (ASSEPKIS)
1.        Du 09 au 12 mars 2020, s’est tenue à Kisangani la session ordinaire de l’Assemblée Episcopale Provinciale de Kisangani (ASSEPKIS) sous la présidence de Son Excellence Monseigneur Marcel UTEMBI, Archevêque Métropolitain de Kisangani, et Président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO). y ont pris part tous les neuf Evêques membres de l’ASSEPKIS, les Vicaires Généraux, le Secrétaire Général de la CENCO, les Recteurs de trois maisons de formation provinciales, les responsables provinciaux de l’Union des Supérieures Majeures (USUMA) et de l’Association des Supérieurs Majeurs (ASUMA), du Conseil de l’Apostolat des Laïcs Catholiques du Congo (CALCC) et du Bureau provincial des Ecoles Conventionnées Catholiques.

2.Au cours de ces assises, les Evêques ont évoqué les événements heureux et malheureux ayant marqué la vie de l’Eglise et celle de la société dans la Province Ecclésiastique. Il s’agit, pour l’Eglise, entre autres, de l’ouverture du centenaire d’évangélisation du diocèse de Bondo, de la célébration de l’année de la foi dans le diocèse de Bunia, des jubilés, des ordinations et des professions religieuses. Parmi les événements malheureux, ils ont fait mention des cas de décès de Son Excellence Mgr Léonard Dhejju, Evêque émérite de Bunia, des prêtres, des religieux et religieuses, des séminaristes, des parents des ecclésiastiques, ainsi que des cas d’agression dont certains prêtres ont été victimes clans le diocèse de Bunia. Ils ont aussi abordé les questions pastorales suivantes: la participation au  troisième congrès eucharistique national, la pastorale de la jeunesse, et l’apostolat biblique pour la connaissance et l’approfondissement de la Parole de Dieu.

3.      Concernant les maisons de formation, ils ont examiné les rapports narratifs et

financiers de celles-ci. Ils ont également reçu le rapport sur la vie consacrée dans la Province Ecclésiastique de Kisangani avec ses défis, notamment la formation, la protection des mineurs et des personnes vulnérables ainsi que l’engagement dans l’Eglise et au service de celle-ci. Avec la Coordination provinciale des Ecoles Conventionnées Catholiques, les Evêques ont abordé la question de la gratuité de l’enseignement, de sa mise en pratique et des mesures d’accompagnement de ce processus. Enfin, en ce qui concerne le CALCC, les Evêques ont exhorté les laïcs à une bonne compréhension de cette plate-forme et  leur engagement dans la prise en charge de l’Eglise et dans la gestion du temporel.

4.       S’agissant de la .situation socio-politique, ils ont reconnu quelques avancées, notamment la np iste contre la maladie à virus Ebola,. la réhabilitation de voiries urbaines et des routes, la diminution des barrières, la négociation entre le

 

pouvoir et certains groupes armés. Cependant, ils souhaitent que ce processus aille jusqu’au bout.

5.       Les Evêques ont déploré la persistance de l’insécurité dans plusieurs contrées de la Province Ecclésiastique, en Ituri, dans la Tshopo, ainsi que dans le Haut-Uélé et le Bas-Uélé. A l’origine de cette situation, ils ont épinglé principalement l’exploitation abusive des ressources naturelles, les conf1its fonciers, particulièrement autour de la problématique du parc de la Lomami et de la Garamba, la non prise en compte des besoins des populations riveraines et l’instrumentalisation de certaines catégories sociales par des groupes d’intérêts économiques et politiques. Cette situation maintient la population dans la pauvreté qui contraste avec les potentialités dont regorge la Province Ecclésiastique.

6.       Face à tous ces problèmes, les Evêques ont préconisé la promotion d’une justice conforme à la vérité, le renforcement de l’autorité de l’Etat, la bonne gouvernance des Provinces administratives, la vigilance et la sensibilisation de la population à la résistance contre toute forme de manipulation et une pastorale de la réconciliation.

7.       Pour conclure, les Evêques membres de l’ASSEPKIS recommandent à tous les fidèles catholiques, aux hommes et aux femmes de bonne volonté habitant la Province Ecclésiastique de Kisangani de retrouver confiance en eux-mêmes et de se remettre résolument au travail, en envisageant l’avenir avec espérance.

8.       Les Evêques souhaitent à tous un fructueux temps de Carême, qui les prépare à célébrer la victoire du Christ sur toutes les forces du mal. Ils invoquent l’intercession de la Sainte Vierge Marie, Reine de la paix, ainsi que celle de la Bienheureuse Anuarite, pour que Dieu bénisse et protège la Province Ecclésiastique de Kisangani.

Fait à Kisangani, le 12 mars 2020

Abbé Archange KAMPI

Secrétaire de l’ASSEPKIS

 

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *