L’Université Catholique du Congo clôture l’année académique 2018-2019 sur une note bien positive
31 juillet 2019
CECOS- CENCO (256 articles)
0 comments
Share

L’Université Catholique du Congo clôture l’année académique 2018-2019 sur une note bien positive

Des lauréats de l’UCC année académique 2018-2016

Le recteur de l’Université Catholique du Congo (UCC), l’abbé Léonard Santedi a procédé le mercredi 31 juillet 2019 à la double cérémonie de clôture de l’année académique et de collation des grades académiques. C’était au cours d’une cérémonie solennelle à l’amphithéâtre de cette alma mater, site de Limete à Kinshasa et en présence des lauréats et leurs familles ainsi que des autorités politico militaires du pays.

« Contre vents et marées, dans les vicissitudes et turpitudes des réalités multiformes de notre société, nous avons tenu d’être dans le respect de notre calendrier et sans baisser les bras, nous avons travaillé pour assurer à nos étudiants un enseignement de la plus haute qualité », a déclaré l’abbé Santedi. Avant d’ajouter : « Tout le monde sait qu’à l’UCC, on ouvre l’année le 15 octobre et on clôture le 31 juillet qu’il pleuve, qu’il vante. Et bien, le calendrier est respecté d’une manière rigoureuse ».

UCC, un lieu de fabrication de savoir à visée universelle

Poursuivant son allocution de circonstance, l’abbé recteur est revenu sur les valeurs qu’incarnent cette université des évêques de la CENCO en ces termes : « L’UCC est un vrai universitas au sens médiéval de ce terme, c’est-à-dire, un lieu de fabrication du savoir à visée universelle, un laboratoire d’humanisation, un germoir et une pépinière de l’élite intellectuelle, éthique et spirituel au service de nos sociétés », a-t-il insisté sous les applaudissements de l’assistance.

Outre ces valeurs intrinsèques de l’UCC, le recteur a annoncé des réformes entreprises au cours de cette année académique et qui entreront en vigueur dès l’année académique prochaine qui se profile déjà à l’horizon : « C’est dans cette perspective que nous sommes restés constants dans nos efforts pour la modernisation de l’UCC, à tel point que les résultats du processus d’innovation et de rénovation de notre alma mater sont bien tangibles aussi bien sur le plan académique et scientifique que sur le plan de partenariat entre l’UCC et les autres universités du monde ».

Parmi ces réformes, le recteur a épinglé quelques-uns notamment la mise sur pied des nouvelles filières dès l’année académique prochaine, entre autres, master en ressources humaines pour la faculté d’Economie et master en théologie et santé publique dans la faculté de théologie. Cette dernière en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’université de Louvain (Belgique) et l’Université de Laval (Canada). Mais aussi, l’introduction des cours d’Italien afin de préparer l’intégration des étudiants aux universités italiennes où plus d’une centaine d’étudiants sont inscrits cette année académique 2018-2019.

Enfin, il faut souligner que lors de leur réunion de février 2019, le comité permanent des évêques de la CENCO avait annoncé l’ouverture de la faculté des Sciences informatiques l’année académique 2019-2020 et le recteur a affirmé que la CENCO vient encore d’autoriser les démarches préliminaires pour l’ouverture de la faculté de Médecine en 2020.

CECOS- CENCO

CECOS- CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *