MARCHE PACIFIQUE ORGANISEE PAR LE COMITE LAÏC DE COORDINATION (CLC) LE DIMANCHE 21 JANVIER 2018 Bilan établi par Secrétariat Général de la CENCO
8 février 2018
CECOS - CENCO (14 articles)
0 comments
Share

MARCHE PACIFIQUE ORGANISEE PAR LE COMITE LAÏC DE COORDINATION (CLC) LE DIMANCHE 21 JANVIER 2018 Bilan établi par Secrétariat Général de la CENCO

Le lundi 22 janvier 2018, la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a publié le bilan provisoire de la marche pacifique organisée par le Comité laïc de Coordination (CLC) le dimanche 21 janvier 2018.

Il convient de rappeler que cette marche avait pour objectif de réclamer la mise en œuvre effective, intégrale et de bonne foi de l’Accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016, notamment en ce qui concerne les mesures de décrispation politique, le respect des droits aux manifestations publiques, des libertés d’opinion ou d’expression dans les médias.

Ayant rencontré une forte adhésion populaire, l’appel du CLC a été massivement suivi dans plusieurs paroisses du pays. Le bilan établi par la CENCO de cette marche se présente comme suit.

Situation dans les paroisses sur le territoire national :

-Dispersion à coup de gaz lacrymogène                           : 22 paroisses                               – Dispersion à coup de gaz lacrymogène et coup de feu   : 75 paroisses                            – Dispersion de la marche par sommation verbale            : 4 paroisses                                      -Interdiction d’accès à la paroisse                                     : 1 paroisse                             – Marche dans l’enceinte de la paroisse                            : 5 paroisses                         -Marche étouffée par un fort déploiement des militaires   : 54 paroisses                               – Marche sans entraves :                                                     : 12 paroisses                                – Deuxième messe interdite                                               : 4 paroisses

Il n’est un secret pour personne que les marches pacifiques ont été violement réprimées ou étouffées à coup de gaz lacrymogène et coup de feu. Ce qui a entraîné le bilan macabre ci-après :

– 7 morts par balles                                                                                                              – 127 blessés dont certains par balles                                                                                – 210 interpellations  dont la plupart ont été libérées quelques heures après.

Le Secrétariat Général de la CENCO n’a pas manqué de souligner qu’il y a eu 12 marches encadrées de manière professionnelle par la Police Nationale Congolaise et il n’y a eu aucun incident à déplorer. L’organisation des marches pacifiques en RDC reste donc possible s’il y a bonne foi des parties prenantes. La CENCO invite donc la Police nationale congolaise et toutes les forces de sécurité qui seront déployées sur terrain à chaque marche de faire preuve de professionnalisme pour éviter des pertes en vies humaines.

Par ailleurs, la CENCO dénonce la rétention par les autorités des corps des victimes des marches pacifiques. Une situation qui contraint les familles qui ont perdu un proche d’allonger le temps de deuil.

Fait à Kinshasa, le 08 février 2018

Abbé Donatien NSHOLE

Secrétaire Général de la CENCO

 

 

 

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *