Merveille Mantantu : « Le synode a donné la chance à tout le monde de s’exprimer »
20 décembre 2018
CECOS- CENCO (295 articles)
0 comments
Share

Merveille Mantantu : « Le synode a donné la chance à tout le monde de s’exprimer »

Merveille Mantantu Vita, déléguée des jeunes de la République Démocratique du Congo (RDC) à la XVème Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques tenue du 03 au 28 octobre 2018 à Rome, a procédé à  la restitution de ses résolutions, le mercredi 19 décembre 2018 au Centre interdiocésain.

Sous le thème : « Les jeunes, la foi et discernement vocationnel », le Synode, comme l’a expliqué Mlle Mantantu, « s’est penché sur la situation et la place des jeunes dans l’Eglise ». A l’issue de ces assises, ajoute-t-elle, les recommandations ont été transcrites dans un document de 12 chapitres et 167 paragraphes remis au Pape, qui en a aussitôt autorisé la publication et dont la version française est apparue dans la soirée du 18 décembre 2018.

Revenant sur les moments forts de l’élaboration de ce document, Merveille Mantantu a fait savoir que les éventuelles difficultés des jeunes congolais ont été exposées aux pères synodaux du monde entier notamment à travers l’intervention de Mgr Fridolin Ambongo, archevêque métropolitain de Kinshasa et vice-président de la CENCO. Ce dernier a plaidé, à en croire Mlle Mantantu sur : « L’accompagnement des enfants de la rue en République Démocratique du Congo ».

Après cette restitution aux allures didactiques et sanctionnée d’ailleurs par des acclamations assourdissantes de l’assistance, le décor était planté au jeu de question-réponse dont la déléguée de la RDC a fait preuve d’avoir été à la hauteur de la tâche qui lui a été confiée par des jeunes de la RDC d’être leur représentante à ce rendez-vous. L’assistance constituée majoritairement n’a pas caché leur satisfaction envers le Pape François mais aussi aux pères synodaux qui se sont mobilisés trois semaines durant pour réfléchir sur la situation de la jeunesse.

A la question de savoir ce qui l’avait marquée de plus tout au long de ce Synode, Merveille Mantantu n’a pas hésité de décrire l’ambiance ayant prévalu lors de ces assises en ces termes : « Il n’y avait pas de distinction lors de prise de parole entre les pères synodaux et les jeunes auditeurs ». « Le synode a donné la chance à tout le monde de s’exprimer », a-t-elle conclu.

CECOS- CENCO

CECOS- CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *