Mgr François Xavier Maroy préconise l’unité et la non-violence durant cette période pré-électorale
30 avril 2018
CECOS - CENCO (112 articles)
0 comments
Share

Mgr François Xavier Maroy préconise l’unité et la non-violence durant cette période pré-électorale

L’Archevêque de Bukavu encourage la population congolaise en général et celle du Sud-Kivu en particulier à aller aux élections qui pointent à l’horizon. C’est l’unique voie qui permettra de se choisir les dirigeants, a-t-il affirmé sur les antennes d’une radiotélévision locale.

Un appel que Mgr François Xavier Maroy a lancé le vendredi 27 avril 2018 au terme de son entretien avec Norbert Basengezi, le vice -président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, à l’Archevêché de Bukavu, dans le Sud-Kivu.

À en croire le pasteur de Bukavu, il est temps que la population se mette ensemble afin de s’approprier le processus électoral en cours dans le pays.
Le prélat indique que son archidiocèse a besoin de voir le peuple se doter de ses dirigeants, d’où la chaine de prière organisée depuis l’année passée et observée dans toutes les paroisses de Bukavu. « L’épiscopat est très clair là-dessus, le dernier message des évêques encourage la population à aller aux élections. Je crois que sur ce point, la position de l’épiscopat congolais est claire : il demande à toute la population, à tous citoyens congolais de ne plus tergiverser parce que c’est l’unique voie et la voie loyale qui nous permettra de donner les dirigeants selon la volonté du peuple » a rappelé l’Archevêque de Bukavu.

Aussi, Mgr Maroy a-t-il exhorté à l’unité et à la non-violence pendant cette période pré-électorale. Lors de cette entrevue avec le vice-Président de la CENI, les deux personnalités ont passé en revue le processus électoral depuis la publication du calendrier électoral jusqu’à la période de publication des statistiques du fichier électoral.« Depuis les négociations, depuis l’Accord de la Saint Sylvestre, l’Archevêché de Bukavu est directement impliqué du côté processus électoral. Il s’est toujours préoccupé de savoir où est ce qu’on en est, quelles sont les difficultés, qu’est-ce qu’on peut encore faire au niveau de l’épiscopat pour accompagner la CENI ? Alors, on a projeté devant nous le temps qui nous reste, pour s’enquérir du travail à faire et comment le faire » a conclu l’archevêque.

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *