Mgr JP Kwambamba : «  La vraie paix est ouverture à l’universel. Elle unit et met ensemble les forces contraires»
26 février 2018
CECOS - CENCO (76 articles)
0 comments
Share

Mgr JP Kwambamba : «  La vraie paix est ouverture à l’universel. Elle unit et met ensemble les forces contraires»

La journée de jeûne et de prière convoquée par le Pape François s’est clôturée dans l’archidiocèse de Kinshasa par un culte œcuménique présidé par Laurent Cardinal Monsengwo, en la cathédrale Notre Dame du Congo. Il était entouré de ses évêques auxiliaires, des représentants de l’Eglise du Christ au Congo et de l’Armée du Salut.

Dans son sermon, Monseigneur Jean-Pierre Kwambamba, évêque auxiliaire de Kinshasa, a d’abord rendu grâce à Die pour cette rencontre de prière dans la fraternité malgré la différence pour la paix en RDC. L’œcuménisme, c’est le nouveau de la paix. Une paix qui nait de l’harmonie des contraires, a-t-il renchéri. L’évêque auxiliaire de Kinshasa a ensuite exprimé sa reconnaissance envers le Saint-Père pour sa sollicitude vis-à-vis de situation sociopolitique en RDC.

Pour  Mgr Jean-Pierre Kwambamba, « Nous avons constamment besoin de l’aide du Ciel pour l’avènement d’une société pacifique et paisible. Seul le Ciel peut nous éduquer à accepter l’autre dans sa différence et de toujours considérer les opinions différentes et contraires à notre conviction non pas comme des menaces pas une chance et une richesse. » Dans ce sens, poursuit-il, « la  paix que Dieu nous donne ne consiste pas à accepter seulement ceux qui partagent les mêmes opinions ou croyances que nous mais à nous ouvrir aux autres, à tirer de leurs différence et particularité des raisons de vivre ensemble pour un enrichissement mutuel et pour la construction d’une nation remplie d’harmonie et de concorde. »

D’un ton ferme,  le prélat a affirmé que la vraie paix exclut le régionalisme, le tribalisme, les clivages et les catégorisations. « Elle est ouverture à l’universel, essentiellement accueil de l’autre dans sa différence et dans tout ce qu’il a de contraire à nous. Elle unit et met ensemble les forces contraires pour que de leur différence naissent l’harmonie et la quiétude tandis que la paix que le monde donne qui se résume généralement au silence des armes exclut le contraire et tout raisonnement qui interpelle la conscience. Elle tue tout ce qui ne pense pas comme nous, déshumanise et déstabilise l’homme, elle ne permet pas l’échange et la discussion, elle est repli sur soi et choisit la compagnie des complaisants. »

Bannissons toutes ses tendances et ouvrons-nous à la paix que Dieu nous propose, a-t-il martelé avant d’exhorter à la fraternité et la quête collective de la paix pour le bien-être de tous. « Quant à nous, en effet,  au nom de notre foi commune en ce Père Bon et forts de notre désir de rendre service à l’humanité et à notre peuple, raffermissons nos liens de fraternité et travaillons ensemble à la recherche des voies de paix et d’harmonie tant souhaitée. Confions notre pays à la providence divine, qu’elle accorde à tous ceux qui président à la destinée de notre peuple la grâce de l’ouverture de l’esprit  pour se rendre effectivement compte de l’impasse dans laquelle les choix politiques et la défense des intérêts égoïstes conduisent le pays. Qu’elle accorde aussi d’abondantes grâces pour nous garder tous comme des frères, afin que tous ensemble poursuivions une finalité commune : le bien-être de tous et de chacun. Que Dieu nous prenne en grâce et nous garde dans la paix de son amour. Amen », a-t-il conclu à la grande satisfaction de l’assemblée venue nombreuse à cette occasion.

 

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *