Organisation prochaine d’un colloque international  sur l’œuvre théologique de Jean-Marc ELA à l’Université Catholique du Congo
23 mai 2019
CECOS- CENCO (256 articles)
0 comments
Share

Organisation prochaine d’un colloque international  sur l’œuvre théologique de Jean-Marc ELA à l’Université Catholique du Congo

A l’occasion des dix ans de la mort du théologien camerounais Jean-Marc Ela, la Faculté de Théologie de l’Université Catholique du Congo (UCC) en collaboration avec l’Institut d’Etudes Religieuses de l’Université de Montréal, organisera un colloque international sur l’œuvre de ce grand nom de la théologie africaine. Cette rencontre scientifique de portée internationale aura lieu du 3 au 4 juin 2019 au deuxième site de cette Alma Mater dans la commune de Mont-Ngafula à Kinshasa.

A en croire le doyen de la faculté de Théologie de l’UCC, le Pr Abbé Fréderic Mabunda, cité par l’Agence congolaise de presse, ce colloque qui bénéficie de la collaboration de  l’Université de Montréal, aura pour thème principal : « Les  Théologies après Jean-Marc Ela, quelles postérités de son œuvre théologique, perspectives décoloniales ».

Au-delà de ce thème, différentes thématiques  seront abordées pendant les deux journées du colloque international,  notamment : « Quelles théologies de libération, dix ans après », « Jean Marc Ela et les études décoloniales », « les ruptures épistémologiques et méthodologiques, interdisciplinaires », « repenser Dieu pour l’avenir d’un monde de justice ».

Qui est Jean-Marc ELA ?

Jean-Marc Ela, né le 27 septembre 1936 à Ebilowa, chef-lieu de la région du Sud Cameroun et mort le 26 décembre 2008 à Vancouver au Canada. Il est théologien, sociologue et anthropologue africain. Il était prêtre et a exercé un temps de ministère pastoral d’une quinzaine d’années au Nord du Cameroun, au milieu des peuples Kirdi qui comptent parmi les plus pauvres au Cameroun.

Pour ce qui est de la pensée théologique africaine, Jean-Marc Ela est le père de la théologie africaine de la Libération. A travers deux œuvres théologiques majeures, Ela expose clairement sa pensée théologique. Il s’agit de : « Le cri de l’homme africain », écrit en 1980 et « Ma foi d’Africain » en 1985.

Dans « Le cri de l’homme africain » par exemple, Jean-Marc Ela pose les jalons d’une théologie sous l’arbre qui est une théologie de la solidarité à travers les luttes de libération que peuvent entreprendre les opprimés par des gouvernants sans foi ni loi. Pour Ela, « En Afrique, l’enjeu de Dieu, c’est ce qui se passe au quartier, aux villages, là où le cri du pauvre monte vers Dieu ».

Ce colloque s’avère crucial en ce moment particulier où le peuple africain, longtemps martyrisé par des dirigeants « sans foi ni loi », cherche  à  se libérer de ces régimes prédateurs et gloutons.

 

 

CECOS- CENCO

CECOS- CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *