Programme de la Journée de jeûne et  de prière pour la paix en RDC
21 février 2018
CECOS - CENCO (76 articles)
0 comments
Share

Programme de la Journée de jeûne et  de prière pour la paix en RDC

La Conférence Épiscopale Nationale du Congo, CENCO, a proposé, à titre indicatif pour tous les diocèses de la RDC, une séquence de la journée du vendredi 23 février 2018 consacrée au jeûne et à la prière pour la paix en RDC en communion spirituelle avec le Saint-Père. D’après un communiqué du 17 février signé par le secrétaire général de la CENCO, l’Abbé Donatien Nshole, le programme de cette journée se présente de la manière suivante :

5H00 ou 5H30 : – Recueillement et méditation

–          Prière de supplication avec les psaumes : 85 ; 122 et 134.

Oraison Seigneur Jésus, Toi qui as dit « Là où deux ou trois sont réunis en mon Nom, je suis au milieu d’eux », nous voici rassemblés pour te supplier, pose sur nous ton regard bienveillant et miséricordieux. Tu es venu pour notre salut et la rémission de nos péchés, afin que nous marchions sur tes traces dans la justice et la paix. Nous T’implorons Toi le Prince de la paix, donne à notre pays la paix et rends-nous forts devant les épreuves, Toi qui règnes avec le Père et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

Pour les communautés sacerdotales et religieuses : Laudes Vendredi I

5H30 ou 6H00 : Messe pour la paix et la justice (cf. Missel Romain : on y prendra seulement les oraisons de la messe, pour tout le reste : voir férie du Carême).

Après la messe : la prière du chapelet (mystères douloureux)

De 8H00 jusqu’à 15H00 : Adoration eucharistique (dans toutes les Paroisses). Il conviendrait d’organiser la rotation des groupes pour la permanence devant le Très Saint Sacrement.

À midi on peut faire retentir les cloches (prière d’Angélus pour ceux qui ne seront pas à ce moment devant le Très Saint Sacrement). Pour ceux qui seront en pleine adoration, ils peuvent prier les psaumes : 118, 25-32 ; 25 et 27 (Ce sont les psaumes du milieu du jour / vendredi I).

Oraison pour la conclusion de l’adoration :

Seigneur Jésus-Christ, dans cet admirable sacrement, tu nous as laissé le mémorial de ta passion ; donne-nous de vénérer d’un si grand amour le mystère de ton corps et de ton sang, que nous puissions recueillir sans cesse le fruit de la rédemption. Toi qui règnes avec le Père et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

15H30 : Chemin de Croix

17H00 : Célébration œcuménique (à chaque diocèse de s’organiser selon les relations qu’il entretient avec les autres confessions chrétiennes ou religieuses dans la juridiction). On pourrait s’inspirer du thème et du schéma de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens de cette année (Cf. Ordo).

  1. Pour  ce qui est du jeûne, nous allons le vivre dans le sens du partageLe fruit des quêtes organisées en cette journée sera destiné aux plus démunis. Car le jeûne doit défaire les chaines injustes et orienter vers le partage avec les autres.

Quant aux écoles, les aumôniers des écoles s’engagent à célébrer la messe pour la paix en RDC et au soudan du Soudan. A défaut de la messe, les préfets et directeurs, peuvent réunir les élèves pour réciter ensemble le chapelet et supplier le Seigneur avec les psaumes proposés ci-dessus. Pour les écoles qui sont à côté des paroisses, les préfets ou directeurs peuvent amener les enfants le Saint sacrement pour l’adoration et leur demander d’implorer les grâces de Dieu pour la concorde, la justice et la paix. Car le Christ, Prince de la paix, est présent dans le Très Saint Sacrement.

Pour rappel, le Pape François a appelé tout le monde, chrétiens catholiques et ceux d’autres confessions, à une journée de jeûne et de prière vendredi 23 février 2018 en faveur de la paix en République Démocratique du Congo et au Soudan du Sud. Lors de cet appel, le Souverain Pontife avait indiqué que cette journée sera offerte «en particulier pour les populations de la République démocratique du Congo et du Soudan du Sud», deux pays d’Afrique marqués par des situations de conflit dans lesquelles l’Église catholique est particulièrement exposée. Depuis le 31 décembre 2017, les manifestations pacifiques initiées en RDC par le Comité Laïc de Coordination, CLC, sont violemment réprimées par les forces de l’ordre et ont fait plusieurs morts. Ces laïcs catholiques organisent des marches pacifiques pour réclamer l’application intégrale, effective et de bonne foi de l’Accord de la Saint-Sylvestre 2016. Au Soudan du Sud, la guerre civile en cours depuis 2013 a fait plusieurs dizaines de milliers de morts.

«Comme dans d’autres occasions similaires, j’invite aussi les frères et les sœurs non catholiques et non chrétiens à s’associer à cette initiative», avait exhorté François soulignant que «notre Père céleste écoute toujours ses enfants qui crient vers Lui dans la douleur et dans l’angoisse», il «guérit ceux qui ont le cœur brisé et il panse leurs blessures». Aussi le successeur de Saint Pierre avait-il déjà participé le 23 novembre 2017 à une célébration de prière à la basilique Saint-Pierre à l’intention de ces deux pays.

 

 

 

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *