RDC : Des églises catholiques victimes de pluies torrentielles
29 mars 2019
CECOS- CENCO (63 articles)
0 comments
Share

RDC : Des églises catholiques victimes de pluies torrentielles

Les pluies torrentielles et vents violents qui se sont signalés ces derniers jours ont causé des dégâts importants dans certains diocèses de la RDC. Ces phénomènes naturels dus aux mauvaises pratiques écologiques ont emporté certaines églises mais aussi des écoles, maisons et défriché des arbres.

Trois diocèses de la RDC ont été victimes des dérives de ces catastrophes naturelles, notamment les diocèses d’Inongo et de Kikwit la semaine du 17 au 24 mars et l’archidiocèse de Mbandaka-Bikoro ce jeudi 28 mars 2019.

La mission catholique Pindi, dans le diocèse de Kikwit, est quasiment dévastée. « Les toitures de l’Eglise paroissiale Sainte-Trinité, des écoles et maisons emportées, arbres défrichées et  bien d’autres dégâts matériels », a témoigné l’abbé Francis Kimwanga chancelier diocésain depuis la mission Pindi où il séjourne.

Selon le site d’information diocésaine d’Inongo qui a rapporté les faits, une élève aurait trouvé la mort de suite d’une tornade qui a secoué la cité de Bokoro dans la nuit du 18 au 19 mars de cette année : « Une fille du lycée  Salongo de Bokoro de la 5èmeannée des humanités  est décédée, écrasée par les bambous des chines  au port de Sanga Sanga  de suite de ces vents très violents  qui ont fait beaucoup de dégâts à Bokoro. La victime est morte sur le coup. Malgré l’intervention rapide des secours, la fille  n’a pas pu être sauvée ».

Dans l’archidiocèse de Mbandaka-Bikoro, par contre, des pluies torrentielles et vents violents ont aussi causé des dégâts à Mbandaka. « Ces phénomènes ont attaqué certains bâtiments de l’église dont la procure d’accueil, quelques écoles, les bâtiments de l’économat et l’église paroissiale de la cathédrale Saint Eugène », a indiqué un communiqué de la chancellerie.

Nécessite de modifier le rapport avec l’environnement

Lors d’une séance de restitution de la participation de la CENCO à la conférence sur l’écologie intégrale à l’Université Georgetown à Washington, S.E. Mgr Sébastien Muyengo, évêque d’Uvira et président de la Commission Episcopale des Ressources Naturelles (CERN) a beaucoup insisté sur la nécessité ou l’urgence qu’a l’homme aujourd’hui de modifier son rapport avec l’environnement.

Et au regard de ces catastrophes dont les églises et autres institutions catholiques sont victimes, il est impérieux pour l’Eglise de la RDC,  comme le dit le Saint Père dans son encyclique Laudato Si de : «  s’élever avec autant de force contre la dégradation de la planète et l’exploitation éhontée des ressources naturelles afin de  faire du souci écologique bien plus qu’une simple inquiétude de surface : une véritable angoisse pour les générations à venir, un appel vibrant à la conversion ».

Enfin, il faut signaler en pensant qu’un autre pays de l’Afrique en l’occurrence le Mozambique  avait été balayé la semaine dernière par le cyclone Idai.  D’après le bilan officiel, le cyclone Idai a fait « plus de 200 morts » dans le pays.

 

CECOS- CENCO

CECOS- CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *