RDC-Elections : Quelques évêques de la CENCO ont marqué de leur présence dans les bureaux de vote le dimanche
31 décembre 2018
CECOS- CENCO (29 articles)
0 comments
Share

RDC-Elections : Quelques évêques de la CENCO ont marqué de leur présence dans les bureaux de vote le dimanche

Deux évêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) se sont acquittés de leur devoir civique le dimanche 30 décembre 2018. Il s’agit de S.E. Mgr Fridolin Ambongo Besungu, Archevêque de Kinshasa et S.E. Mgr José Moko Ekanga, évêque du diocèse d’Idiofa.

En ce qui concerne l’archevêque de Kinshasa, il a voté son candidat à la présidentielle et aux législatives nationale et provinciale ce dimanche à Kinshasa à 12h00 au bureau de vote situé dans l’enceinte du Collège St Raphael de Kinshasa Limete.

A sa sortie des urnes, Mgr Ambongo a exprimé sa satisfaction quant à la mobilisation du peuple malgré la forte pluie qui s’est abattue tôt dans le matin dans toute la ville de Kinshasa. Il a ensuite exhorté la CENI à ne publier que les résultats issus des urnes.

Mgr Moko s’est rendu pour sa part au bureau de vote se trouvant dans la concession de l’E.P 3 à la ville d’Idiofa dans la province du Kwilu. Ce dernier a rencontré plusieurs papas  et mamans venus voter qui  lui ont partagé les préoccupations et inquiétudes suivantes :

  • La plus part d’électeurs n’ont pas trouvé leurs noms sur les listes d’électeurs affichées devant chaque bureau de vote, et pourtant ils se sont enrôlés dans ce centre. Conséquence, les agents refusent de les admettre au vote et ils rentrent sans accomplir leur devoir citoyen ;
  • Les témoins des partis politiques, observateurs de la CENCO et de la mission d’observation SYMOCEL ont été chassés des bureaux de vote par des policiers venus expressément remplir cette tâche. A ce propos, notons que si l’on peut alléguer que les témoins des partis politiques sont nombreux pour être admis à la fois dans un bureau, il est arrivé que seuls les témoins des candidats du FCC s’éternisaient dans des bureaux de votes. Par ailleurs, le nombre d’observateurs commis à chaque bureau de vote est un seul, ce qui ne pouvait nullement pas gêner le nombre des personnes dans les bureaux et donc pouvaient être admis ;
  • Des monnayages des voix aux alentours des bureaux de vote. Et ici, les électeurs venus accoster Mgr ont identifié des candidats auteurs de ces forfaitures…

De sources du diocèse Idiofa nous ont renseignés à la presse de la CENCO que « cette pratique s’observerait dans plusieurs autres bureaux de la ville cité et du territoire d’Idiofa où l’on signale également un jeune garçon arrêté par la police pour avoir réclamé, au nom d’une maman, le fait qu’un agent de la CENI semblant aider ladite maman dans le vote, lui a fait voter le candidat n° 13 que la maman ne voulait pas ».

Il convient aussi de signaler que le Secrétariat de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, a rendu public tout au long de la journée une série de communiqués sur le déroulement du processus dans sur toute l’étendue du territoire national.

A cet effet, plusieurs irrégularités ont été soulevées dont « la délocalisation des certains bureaux de vote dans les lieux prohibés par la loi (par exemple dans certains QG des partis politiques mais surtout les disfonctionnements des machines à voter dans plusieurs bureaux de vote à travers le pays », a déclaré l’abbé Donatien Nshole.

 

CECOS- CENCO

CECOS- CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *