Revue de presse de la CENCO du 31 mai 2018
31 mai 2018
CECOS - CENCO (265 articles)
0 comments
Share

Revue de presse de la CENCO du 31 mai 2018

A propos des mesures de décrispation, Forum des As titre « Abbé Donatien Nshole : « Quelques avancées, mais il reste les cas emblématiques ». Relayant une interview publiée par l’Agence catholique DIA, ce tabloïd note que le porte-parole de la CENCO a fait savoir que l’unique voie pacifique de sortie de crise est le respect de l’Accord de la Saint-Sylvestre. Le secrétaire général de la CENCO a tenu à souligner que « cet accord n’était pas conclu par la communauté internationale. C’est notre accord à nous congolais ».

Reprenant la même interview, le site actualite.cd titre « la CENCO salue la position de Macron sur l’Accord de la Saint-Sylvestre ». Pour ce media, la CENCO a salué les déclarations faites lundi dernier par les présidents français Emmanuel Macron et angolais João Lourenço, sur la nécessité de respecter l’accord du 31 décembre 2016 et la tenue des élections le 23 décembre 2018.

Revenant sur la même interview publiée par le site de la CENCO (www.cenco.org), le site mediacongo.net titre aussi  « Abbé Donatien Nshole : « Quelques avancées, mais il reste les cas emblématiques ». Il a fait savoir, à cet effet, écrit le site, que l’unique voie pacifique de sortie de la crise est le respect de l’Accord de la Saint-Sylvestre.

Le même site, mediacongo.net, a repris l’interview accordée par le président angolais à la rédaction en portugais de la RFI, avec ce titre « Le président angolais Joao  Lourenço : accordons ‘le bénéfice du doute’ à Kabila ».  A une question relative aux relations entre la RDC et l’Angola, le président angolais a répondu en ces termes : « Les relations sont bonnes. Il n’y a strictement aucun problème. Les relations entre deux voisins doivent toujours être bonnes, et heureusement c’est le cas. Elles sont bonnes, mais seulement, comme vous le savez, des élections générales doivent se tenir en RDC d’ici la fin de l’année. C’est du moins cet engagement qui a été pris par les parties impliquées, c’est-à-dire par l’exécutif, mais aussi par l’opposition, et par la société civile, avec au premier rang l’Eglise catholique ».

Dans un article intitulé « Complot contre Kinshasa ? Kigali se rebiffe, Luanda se rétracte : Kabila met ses pairs africains d’accord », le site le Maximum.cd signale qu’après la convocation des ambassadeurs au ministère des Affaires étrangères et un point de presse en forme de coup de poing sur la table, les choses changent du jour au lendemain dans les relations entre Paris, Luanda, Kigali et Kinshasa. Le site n’a pas manqué de citer le président angolais qui a appelé au respect de l’Accord « béni » selon lui de la CENCO, qui doit être respecté ».

Sur un autre registre, « Les confessions religieuses au chevet de la forêt du bassin du Congo en RDC ». C’est avec ce titre que le site mediacongo.net informe le public de l’engagement pris par les confessions religieuses (catholique, protestante, musulmane) et les peuples autochtones en RDC pour une action commune en faveur de la protection de la forêt du Bassin du Congo. C’est une première, écrit le site, après la rencontre de chefs spirituels à Oslo en juin 2017.

Les confessions religieuses auront du pain sur la planche car le site quotidien français le Monde est venu avec ce titre : « La RDC multiplie les violations de ses engagements environnementaux ». Selon ce media, après l’octroi de permis pétroliers dans un parc naturel (parc de la Salonga) et l’attribution de concessions forestières, associations écologiques et bailleurs de fonds s’inquiètent. Le Monde signale que les documents mis en ligne lundi 28 mai sur le site de l’UNESCO et qui seront soumis au vote des Etats membres rappellent une nouvelle fois au gouvernement de Kinshasa l’incompatibilité entre l’inscription d’un bien au patrimoine mondial et l’exploration ou l’exploitation pétrolière.

 

 

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *