REVUE DE PRESSE DE LA CENCO DU LUNDI 9 JUILLET 2018
9 juillet 2018
CECOS - CENCO (131 articles)
0 comments
Share

REVUE DE PRESSE DE LA CENCO DU LUNDI 9 JUILLET 2018

« Abbé Nshole : « C’est dommage que quand l’Eglise parle il y a des gens qui croient qu’elle s’adresse à eux, ça signifie que le problème c’est eux », rapporte le site diacenco.com qui signale une intervention de l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO, à un café-débat le samedi 7 juillet 2018 à la Halle de la Gombe. Le café-débat sur le thème « Contre-pouvoirs ou partenaires ? Les rôles de corps sociaux dans la démocratie », a été organisé par l’Institut Alternatives et Initiatives citoyennes pour la Gouvernance démocratique (AICGD).

« 9 août 2018 : le CLC lancera un appel à la mobilisation générale », titre le journal la Prospérité qui écrit : « …Le CLC considère qu’il est encore temps de sauver ce qui peut l’être de ce processus : par le non dépôt de la candidature du Président Joseph Kabila pour un nouveau mandat ; le retrait total et immédiat de la machine à voter ; la mise en œuvre des recommandations de l’OIF… », lit-on dans l’appel du Comité Laïc de Coordination intitulé « le peuple congolais revendique haut et fort son droit à des élections crédibles publié le samedi 7 juillet 2018 par ses ténors ».

« Si Kabila se porte candidat, le CLC décrète août « mois d’actions », note le journal le Phare qui souligne que « Le Comité Laïc de Coordination (CLC) pourrait rompre la trêve qu’elle a décrétée depuis mars 2018 si et seulement si le Chef de l’Etat en exercice, qui a déjà épuisé ses deux mandats, se représente pour un troisième bail. Dans un communiqué daté du 7 juillet 2018, son staff fait savoir  que dans ce cas, le mois d’août serait proclamé «mois d’actions». Ce serait pour protester, de concert avec les masses, contre la violation délibérée de la Constitution ».

« Crise en RDC : le CLC menace de revenir à la charge en août !», indique Times.cd qui écrit : « Dans une déclaration faite le samedi 7 juillet 2018, les membres du Comité Laïc de Coordination(CLC) réitèrent leur mise en garde, lancent à la fois un ultimatum au président Joseph Kabila et un nouvel appel à la mobilisation du peuple congolais. Dans le document, le CLC dresse un constat de carences actuelles dans le processus démocratique, de la non-application de l’Accord de la Saint-Sylvestre, à la détermination du pouvoir en place d’imposer une machine à voter, en passant par l’instrumentalisation de la justice ou le bradage des biens de l’Etat ».

Le journal le Phare signale un « Memo à l’attention du Président du CNSA en rapport avec la dangerosité de la machine à voter ».

 

 

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *