REVUE DE PRESSE DE LA CENCO DU MARDI 17 AVRIL 2018
17 avril 2018
CECOS - CENCO (165 articles)
0 comments
Share

REVUE DE PRESSE DE LA CENCO DU MARDI 17 AVRIL 2018

Eglise

La Commission épiscopale justice et paix (CEJP) a lancé la réunion nationale avec les 26 coordonnateurs provinciaux pour évaluer l’organisation politico-administrative du pays en vue de rester en phase avec les institutions notamment la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le lundi 16 avril 2018 à Kinshasa, informe l’agence catholique DIA

Le dimanche le 15 Avril à Florence (Italie), l’église de la maison mère des filles pauvres de saint Joseph Calasanz était pleine de monde pour la profession temporaire des sœurs Joceline Abompwa Monkango et Justine Ayembela Nganga, toutes deux originaires du diocèse d’Inongo, signale le site de la CENCO.

A la conférence de Genève sur la crise humanitaire en RDC, l’agence catholique DIA informe que le secrétaire exécutif de Caritas Congo Asbl a demandé plus de lien entre urgence et développement.

Elections 2018. RDC : le CALCC interpelle la classe politique ! Avec ce titre le journal la Prospérité publie un communiqué de CALCC qui écrit : « L’heure a, désormais, sonné pour que chacun choisisse son camp entre ceux qui veulent la gouvernance du pays sur le mensonge, la ruse et la violence et ceux qui veulent la fonder sur le socle de la vérité et de la justice pour la paix. »

Lubero : Un curé accusé de complicité dans l’incendie de la résidence du chef de l’Etat, annonce le site times.cd qui indique que le prêtre est poursuivi pour le rôle présumé de disponibiliser le véhicule et le chauffeur de la paroisse aux miliciens auteurs de l’incendie de la résidence du chef de l’Etat à Musyenene en décembre 2017, pour le transport des biens pillés à la maison présientielle jusqu’à Masereka où était basé le quartier général des Maï-Maï.

Mukwege au clergé protestant : « le peuple attend de l’Eglise une orientation qui a une attitude différente des bourreaux », rapporte le site mediacongo.net

Nation

En RDC, après les réticences émises tant par l’église catholique que par des membres de l’opposition et de la société civile congolaise sur l’utilisation de « machine à voter » pour le scrutin du 23 décembre 2018, la Commission électorale nationale indépendante, la Ceni, a décidé de faire auditer l’objet de tous les débats, signale RFI

Selon Jeune Afrique, le président Joseph Kabila a reçu lundi les députés de la Majorité présidentielle (MP) et du Parti lumumbiste unifié (PALU), pour évoquer la situation sécuritaire dans le pays et la question du processus électoral.

La motion de défiance contre le ministre de la Défense n’a plus été examinée lundi 16 avril, comme annoncé, à l’Assemblée nationale.  Par une motion d’ordre de la députée Vicky Katumwa, elle a été enlevée de la liste des points inscrits à l’ordre du jour, informe la Radio Okapi qui fait remarquer que pour Vicky Katumwa, les matières pour lesquelles le ministre de la Défense a été invité au Parlement relèvent de secret défense et ne devraient donc pas être débattues publiquement

Pourquoi Bo-Boliko et non Tshisekedi ? Avec cette question, l’agence catholique Dia signale qu’après les obsèques et les hommages dignes de son rang rendus le samedi 14 avril 2018 au 1er ministre et président honoraire du parlement, le sénateur André Bo-Boliko, un débat s’est ouvert au sein de la population congolaise sur cette question.

 

 

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *