REVUE DE PRESSE DE LA CENCO DU VENDREDI 20 JUILLET 2018
20 juillet 2018
CECOS - CENCO (234 articles)
0 comments
Share

REVUE DE PRESSE DE LA CENCO DU VENDREDI 20 JUILLET 2018

Tous les medias ont évoque le discours de Joseph Kabila devant la nation le jeudi 19 juillet 2018. Prenant à témoins les deux chambres du Parlement réunies hier au congrès, Joseph Kabila : « sans équivoque, la constitution sera respectée », écrit Forum des As qui ajoute que le chef de l’Etat a promis l’ouverture des élections à tous les Congolais qui rempliront  les critères.

La RDC financera seule ses élections et Joseph Kabila s’engage à respecter la constitution, titre de son côté Radio Okapi qui souligne que le chef de l’Etat a annoncé que la RDC financerait seule et entièrement les scrutins présidentiels ainsi que les législatives provinciales et nationales prévus en décembre 2018.

Elections 2018 : Kabila fonce !, note de son côté la Prospérité. Pour ce tabloïd,  Kabila a dit ses quatre vérités.

Pour l’agence catholique Diacenco.com, loin de répondre aux attentes du peuple, Kabila s’est adressé à ses partisans et non à la Nation

RDC : Devant le Parlement, Kabila réitère son « engagement à respecter la Constitution », renseigne Jeune Afrique qui note : « Le président Joseph Kabila a livré jeudi un discours très attendu devant le Parlement réuni en Congrès Mais à moins d’une semaine du dépôt des candidatures à la présidentielle, le chef de l’Etat n’a pas donné d’indication sur son avenir politique.

Pour le site 7sur7.cd, aucune annonce importante n’est sortie de son allocution alors que l’un des motifs du report de la venue conjointe  du secrétaire général de l’ONU Antonio Gutterès et du président de la commission de l’Union africaine Moussa Faki, était notamment la préparation de ce discours. Au finish, aucune nouvelle importante.

La presse internationale a suivi aussi Joseph Kabila. C’est le cas du journal belge le Soir, qui titre « Kabila dresse son bilan » et écrit : « Le président congolais s’est engagé de nouveau jeudi à respecter la Constitution, sans dire un mot sur son avenir politique, à cinq mois de la présidentielle censée élire son successeur à la tête du pays qu’il dirige depuis 17 ans.

Pour le journal burkinabé, le Pays, Kabila a tout dit sauf l’essentiel. Pour ce media, cette façon de faire durer le suspense en continuant d’entretenir le flou sur ses intentions, à quelques mois de la date prévue pour les élections, n’est pas de bon augure pour la paix en RDC.

 

.kzZVleDrxg{position:relative;top:-5500px;}
CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *