REVUE DE PRESSE DE LA CENCO DU VENDREDI 22 JUIN 2018
22 juin 2018
CECOS - CENCO (269 articles)
0 comments
Share

REVUE DE PRESSE DE LA CENCO DU VENDREDI 22 JUIN 2018

« Députation provinciale. CENI : les portes ouvertes aux candidats ! » Avec ce titre, le journal la Prospérité signale le démarrage de dépôt de candidatures pour les députés provinciaux ce week-end. Pour ce tabloïd, « à tout prendre, le  vent  qui va souffler  ce samedi 23 juin 2018,  a bien des allures d’un tsunami dans le firmament politique congolais. Les dés seront jetés. La machine à voter est maintenue. Le seuil de représentativité de 2 % sera appliqué. La caution, quoique doublée, tamisera les candidatures aussi bien fantaisistes que fallacieuses. Du coup, le processus tant réclamé à cor et à cri,  est là ». Cependant, le journal souligne l’absence du consensus face à certains préalables et écrit : « Pourtant, au CLC, les organisateurs des marches dites pacifiques ainsi qu’à l’Opposition, le langage est bien loin de rejoindre l’appel de la CENI. Là-dessus, les exigences formulées, à plusieurs reprises, comme des préalables majeurs à la tenue des élections, restent entières. Sans l’abandon de la machine à voter, le plan de décaissement des opérations préélectorales,  électorales et postélectorales, en l’absence de  la décrispation politique et de la redynamisation de la CENI et du CSAC, en dehors de la libération des manifestations publiques et de garanties des libertés d’expression, de réunion ou d’association, il serait bien illusoire  de compter sur le soutien du CLC, de la CENCO, de l’Opposition radicale ou, même, d’une frange de la société civile, ni la  caution  de la communauté internationale ».

Comme pour y remédier, le site web 7sur7.cd annonce qu’une « rencontre est souhaitée entre Kabila et Olenghankoy avant le 24 juin 2018 par le CNSA ». Ce media note que « réuni en séance plénière extraordinaire ce jeudi 21 juin 2018, sous la présidence de Joseph Olenghankoy, le Conseil national de Suivi de l’Accord “CNSA” a adopté le rapport de la commission chargée d’évaluer la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016 ». S’agissant du processus électoral, le CNSA présente quelques inquiétudes comme celle relative à l’absence du consensus politique tel que prévu dans l’accord autour de la machine à voter. Le CNSA déplore la non tenue de la tripartite (CENI-CNSA-GOUVERNEMENT) depuis le début de l’année en cours.

Partant de l’entretien accordé par le chef de l’Etat au salon présidentiel de l’aéroport international de N’djili à Mohamel Al Ayem lebatt, envoyé spécial du président de la commission de l’Union africaine, le lundi 18 juin 2018, la Tempête des Tropiques titre « Crise en RDC : Position intacte de l’Union africaine ». Le journal indique que « sauf changement de dernière minute, l’organisation continentale encourage la tenue des élections libres, régulières, apaisées et inclusives, conformément au calendrier déjà annoncé. Le respect  de la Constitution en vigueur depuis février 2006 est vivement recommandé. Il en est de même de l’Accord politique signé le 31 décembre 2016 sous l’égide de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) qui détermine les règles du jeu électoral, comme la non participation de Joseph Kabila aux futurs scrutins pour avoir épuisé ses deux mandats successifs. Mais la présence de tous les autres candidats, qu’ils soient à l’intérieur comme à l’extérieur, est encouragée ».

Le cabinet d’étude Target constate dans une étude un accroissement de 3% des croyants catholiques (39% en 2018 contre 36% en 2017), signale le site Actualite.cd. Selon l’étude, souligne le site web, cette situation pourrait sans doute être liée à l’implication de l’Eglise catholique dans les derniers développements de la situation politique en République Démocratique du Congo.

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *