REVUE DE PRESSE DE LA CENCO DU VENDREDI 6 JUILLET 2018
6 juillet 2018
CECOS - CENCO (131 articles)
0 comments
Share

REVUE DE PRESSE DE LA CENCO DU VENDREDI 6 JUILLET 2018

« CNSA-Gouvernement-CENI : élections, décrispation, indemnisation…au centre des enjeux de la tripartite », commente la Prospérité qui note qu’attendue depuis longtemps et réclamée à cor et cri par le Conseil national de suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA), la tripartite a finalement ouvert ses travaux hier, jeudi 5 juillet 2018, à l’immeuble de la Territoriale, situé dans l’ex Tembe na Tembe, à côté du Palais du peuple. Et, pourtant, l’Accord prévoyait que celle-ci devrait se tenir tous les deux mois pour une évaluation objective du processus électoral. Ces assises s’ouvrent, visiblement, dans un climat de désenchantement de la part du Gouvernement au regard du chapelet de préalables légitimes, consignés dans l’Accord de la Saint-Sylvestre pour lesquels le CNSA, sous la conduite de son président, Joseph Olenghankoy Mukundji, sollicite leur mise en application sans faille afin de tenir des élections crédibles, transparentes, apaisées mais surtout, qui rencontreraient l’unanimité de toute la classe politique.

« Tripartite CNSA-Gouvernement-CENI : 3 commissions mises en place pour évaluer en profondeur l’Accord de la CENCO » titre le site 7sur7.cd qui indique qu’il s’agit de la commission préparatoire chargée de collecter les informations, la commission électorale et enfin la commission axée sur la décrispation politique. Le 3 commissions sont appelées à cerner les problèmes qui déchirent la classe politique et proposer des pistes de solution. Le site souligne, cependant, que le président du CNSA a prévenu que l’absence du consensus autour de la machine à voter est un des défis majeurs à relever.

Radio Okapi met un accent sur la machine à voter pour laquelle Joseph Olenghankoy plaide pour un consensus politique. La radio onusienne signale que le président du CNSA a invité tous les participants à ces assises « à proposer des solutions au peuple » pour des élections crédibles et apaisées.

Après l’expiration de son ultimatum le 30 juin dernier qui consistait à demander au chef de l’Etat de lever l’équivoque sur son probable 3ème mandat, le Comité laïc de coordination (CLC) veut maintenir la pression, renseigne RFI.

                                                                                        

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *