REVUE DE PRESSE DU MARDI 31 JUILLET 2018
31 juillet 2018
CECOS - CENCO (269 articles)
0 comments
Share

REVUE DE PRESSE DU MARDI 31 JUILLET 2018

Le retour de Jean-Pierre Bemba et de Moïse Katumbi au pays continuent à faire la une des médias. Ces derniers se focalisent surtout sur l’arrivée annoncée pour le 3 août de Moïse Katumbi qui a des problèmes avec la justice congolaise.

« Vers un atterrissage forcé à Loano : Katumbi : Test ou piège ? » s’interroge le journal la Prospérité qui se demande s’il y a eu évolution dans la lecture des faits, au regard de l’Accord de la Saint-Sylvestre ? « Jusque-là, en tout cas, des signes d’apaisement sont loin d’être au rendez-vous. Des craintes, quoiqu’exprimées ça et là, ne placent Katumbi dans l’obligation d’abdiquer. Et, pourtant, il sait d’avance que lors de ce retour, il joue le tout pour le tout », note le tabloïd.

Forum des As signale néanmoins qu’en provenance de Johannesburg, en Afrique du Sud, Moïse Katumbi demande l’autorisation d’atterrissage ce vendredi à la Loano.

Alors que tout le monde est préoccupé par le processus électoral, le site Politico.cd s’alarme d’une étrange visite de Kalev Mutond et She Okitundu chez Kagame et écrit : « Que Léonard She Okitundu, Premier ministre et ministre congolais des Affaires étrangères soit en visite à Kigali, cela devrait être normal, sauf lorsqu’il est accompagné de très près par le puissant patron de l’Agence nationale de Renseignements (ANR), Kalev Mutond. Dimanche au Rwanda, les deux proches du président Kabila ont été reçus par Paul Kagame sans que rien ne filtre vraiment sur les raisons de cette visite ».

Entretemps, Kabila continue à consulter sur son dauphin, signale Forum des As qui indique qu’hier à Kingakati, le ballet de regroupements politiques du Front commun pour le Congo, FCC, s’est poursuivi et qu’il n’y a pas encore de fumée blanche.

A peine les Congolais commençaient à oublier la maladie à virus Ebola qui a été vaincue dans la province de l’Equateur, Radio Okapi soulève encore des inquiétudes en annonçant  une maladie inconnue qui a fait 15 morts en deux semaines à Mangina, à environ 30 km de la ville de Beni, au Nord-Kivu. Cette maladie est caractérisée par la diarrhée, la fièvre et les vomissements. Observée depuis deux mois dans cette commune rurale, elle a fait ces deux dernières semaines 15 morts sur les 26 cas enregistrés. Le site Actualite.cd informe qu’une équipe d’investigation de la Direction générale de lutte contre la maladie (DGLM), composée de trois experts, à savoir deux épidémiologistes et un biologiste, arrive à Beni ce mardi 31 juillet 2018 afin d’appuyer l’équipe provinciale dans la recherche sur une maladie jusque-là inconnue.

 

 

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *