REVUE DE PRESSE DU VENDREDI 17 AOUT 2018
17 août 2018
CECOS - CENCO (209 articles)
0 comments
Share

REVUE DE PRESSE DU VENDREDI 17 AOUT 2018

La question des Congolais détenant une double nationalité refait à nouveau surface. En vue de l’invalidation de leurs candidatures aux prochaines élections, une liste des Congolais détenant la nationalité étrangère déposée à la CENI. Selon Forum des As, des acteurs politiques congolais détenant une double nationalité étrangère, candidats à quelque niveau des élections générales de décembre prochain, pourraient voir leurs dossiers rejetés. Déjà une liste non encore exhaustive des personnes concernées, a été déposée à la CENI, rappelle le ministre d’Etat en charge de la Justice et garde des sceaux, Alexis Thambwe Mwamba, dans une correspondance adressée au Procureur général près la Cour de cassation.

Pour le site 7sur7.cd, le gouvernement a instruit la justice congolaise de poursuivre tous les candidats aux élections générales du 23 décembre 2018 ayant une nationalité étrangère.

Le site Politico.cd estime que l’on s’achemine vers une vague d’invalidations des candidats présidents et députés en RDC.

Sur un autre registre, le secrétaire général de la plateforme Ensemble, Delly Sessanga estime que le mandat d’arrêt international émis par le parquet général contre Moïse Katumbi est un « théâtre de mauvais goût ». Pour lui, le gouvernement qui a empêché Moïse Katumbi de rentrer dans son pays ne peut pas demander aux autres pays de l’arrêter, rapporte Radio Okapi.

Jean Bertrand Ewanga, un cadre de l’Ensemble pour le changement, cité par le site 7sur7.cd, a dénoncé un acharnement politique contre Moïse Katumbi et a déclaré qu’aucun Etat sérieux, même africain, ne pourra appliquer ce mandat qui n’est autre qu’une manière d’étouffer l’alternance dans notre pays.

Sur un autre dossier, se rendant au sommet de la SADC qui s’ouvre vendredi 17 août 2018 à Windhoek en Namibie, dans la suite de Joseph Kabila, hormis quelques officiels congolais dont notamment le ministre d’Etat Jean Lucien Busa ou encore le directeur de cabinet du chef de l’Etat Néhémie Mwilanya, l’on note la présence d’Emmanuel Ramazani Shadary, désigné dauphin le 8 août par Joseph Kabila. Le site 7sur7.cd parle de la présidentialisation du dauphin. Kabila a totalement ignoré la protestation de l’UDPS suite à la rencontre entre Cyril Ramaphosa et  Ramazani Shadary récemment à l’aéroport de N’djili.

 

 

 

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *