Saint-Siège : L’ex cardinal américain Theodore McCarrick renvoyé de l’état clérical pour abus sexuel
18 février 2019
CECOS- CENCO (288 articles)
0 comments
Share

Saint-Siège : L’ex cardinal américain Theodore McCarrick renvoyé de l’état clérical pour abus sexuel

La sanction définitive concernant l’ancien cardinal américain Theodore Edgar McCarrick, 88 ans, a été annoncée samedi 16 février par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi.

La Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF) a annoncé, à travers un communiqué, le renvoi de l’état clérical de l’ex-cardinal et ancien archevêque de Washington Theodore McCarrick, reconnu coupable d’abus sexuels. « L’accusé a été reconnu coupable des délits suivants perpétrés en tant que prêtre : sollicitation en confession et violation du sixième commandement du Décalogue avec des mineurs et des adultes, avec la circonstance aggravante d’abus de pouvoir. »

Selon le communiqué de la CDF, la décision a été prise lundi 11 février par le congrès de la Congrégation puis confirmée mercredi 13 par la session des cardinaux et archevêques membres de la CDF. « Cette décision a été notifiée à Theodore McCarrick le 15 février 2019, précise la CDF. Le Saint-Père en a reconnu la nature définitive, aux termes de la loi, laquelle rend la sentence définitive, c’est-à-dire qu’elle n’est sujette à aucun recours ultérieur. »

Une décision sans précédent dans l’histoire de l’Eglise

D’après le site d’information catholique « Lacroix », c’est la première fois dans l’histoire contemporaine de l’Église qu’un cardinal est ainsi renvoyé de l’état clérical : en 1998, accusé d’abus sur mineurs, le cardinal autrichien Hans Groër s’était simplement vu contraint à la démission de son archevêché de Vienne, finissant sa vie dans un monastère. En 2015, accusé lui d’abus sur des séminaristes majeurs, le cardinal Keith O’Brien s’était vu forcé à renoncer aux « droits et prérogatives » du cardinalat avant de se retirer dans une vie de pénitence et de prière. La procédure utilisée par la Congrégation pour la doctrine de la foi est d’ailleurs tout à fait significative : c’est bien lors d’un procès pénal que Theodore McCarrick a été jugé, et non selon la procédure administrative d’urgence.

Alors que la première victime, mineure au moment des faits, a contacté l’archevêché de New York en mai 2017, l’enquête s’est ouverte en septembre pour arriver rapidement, et dès lors que les accusations ont été jugées crédibles, à des premières mesures conservatoires (suspense prononcée en juin, puis démission forcée du Collège cardinalice en juillet) qui ont libéré la parole d’autres victimes.

La décision de samedi est donc presque un cas d’école de la possibilité de mener une procédure pénale qui soit transparente, sérieuse et rapide dès lors qu’il y en a la volonté.

La parole des victimes aura d’ailleurs été déterminante. « C’est avec une profonde tristesse que j’ai participé au procès canonique de mon abuseur », a déclaré James Grein, première victime de Theodore McCarrick à s’être fait connaître. « Rien ne pourra me rendre mon enfance et je n’ai pris aucun plaisir à témoigner ou à parler de ce qui m’était arrivé. Il n’y a aucun gagnant ici, a-t-il continué. Cela étant dit, aujourd’hui je suis heureux que le pape m’ait cru. »

Le parcours de Theodore McCarrick

Theodore Edgar McCarrick, 88 ans, est né à New York le 7 juillet 1930. Il a été ordonné prêtre par le cardinal Francis Spellman le 31 mai 1958. Nommé évêque auxiliaire de New York en mai 1977 par saint Paul VI, il a été consacré le 29 juin 1977. Saint Jean-Paul II l’a nommé évêque de Metuchen (1981-1986), archevêque métropolitain de Newark (1986-2000), archevêque métropolitain de Washington (2000-2006) et l’a créé cardinal le 21 février 2001. Theodore McCarrick a participé au conclave de 2005, qui a élu le Pape Benoît XVI.

En septembre 2017, l’archidiocèse de New York a signalé au Saint-Siège que McCarrick était accusé d’avoir abusé d’un mineur dans les années 1970. Le Pape a ouvert une enquête canonique. En juin 2018, le cardinal-Secrétaire d’État, Pietro Parolin, à la demande du Pape François, ordonna à Théodore McCarrick de ne plus exercer publiquement son ministère sacerdotal. Le Pape François a accepté sa démission de cardinal le 28 juillet 2018. Le samedi 16 février 2019, il a annoncé sa démission de l’état clérical.

CECOS- CENCO

CECOS- CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *