UN EVEQUE ITALIEN DENONCE LES MASSACRES A BENI
27 avril 2018
CECOS - CENCO (82 articles)
0 comments
Share

UN EVEQUE ITALIEN DENONCE LES MASSACRES A BENI

Les évêques Antonio Stagliano et Melchisédech Sikuli durant la célébration eucharistique

Mgr Antonio Stagliano, l’évêque catholique de Noto en Italie, a célébré une messe de la paix le mercredi 25 avril 2018 à Beni. C’était à l’occasion du 30ème  anniversaire du jumelage, conclu le 21 avril 2018, entre les diocèses de Butembo-Beni de la RDC et celui de Noto en Italie.

Dans son homélie, il a dénoncé les massacres des civils et la destruction de la dignité humaine dans la ville et le territoire de Beni. « Durant ces six dernières années, vous vivez une situation précaire indescriptible, le manque de liberté auquel tout le peuple congolais fait face, la destruction de la dignité humaine. Des gens s’organisent avec l’objectif de tuer, de décimer des villages, des célébrations liturgiques perturbées, les paysans sans aucune ambition politique sont massacrés ou kidnappés ». Il estime que  « tout cela est insupportable ».

L’évêque italien a déclaré « qu’en dépit de la souffrance endurée à Beni, le peuple de Dieu doit toujours mettre sa confiance en Dieu ».

Il n’a pas manqué d’indiquer que « les congolais traversent une situation indescriptible dont seuls les auteurs connaissent les raisons ». Pour lui, « ces auteurs peuvent être en RDC ou ailleurs ». Et d’ajouter que « les fils du diocèse de Butembo-Beni expérimentent la présence du démon dans le monde, la présence du serpent venimeux ».

« Ce démon, ce serpent venimeux dont nous parle l’Evangile de Marc indique d’une manière ou d’une autre les forces hostiles au règne de Jésus. Ainsi notre vie chrétienne doit lutter pour les maîtriser. Les guerres, la misère indescriptible, les violences, les assassinats que vous traversez à cause de la mauvaise gouvernance et de la présence des bandes armées, le manque de liberté auquel tout le peuple congolais fait face, le manque de politique saine… », a déploré Mgr Antonio Stagliano.

Mgr Antonio Stagliano a crié « assez avec la souffrance » : « Des gens s’organisent avec l’objectif de tuer, de décimer des villages, des célébrations liturgiques perturbées…Des pauvres paysans sans aucune ambition politique tués dans leurs champs…d’autres sont recherchés et exécutés pendant qu’ils sont à table…Trop, c’est trop ».

Le Pasteur de l’Eglise de Noto a rassuré de la prière de son Eglise en faveur de la paix à Butembo-Beni, au Nord-Kivu et en RDC. Pas seulement prier, les fidèles de Noto dénoncent l’instabilité de l’Est de la RDC sur le plan international et encore plus, ils ont témoigné de leur proximité par le séjour pastoral qu’ils sont en train d’effectuer au diocèse.

CECOS - CENCO

CECOS - CENCO

Comments

No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write comment

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *